AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
REJOINS-NOUS ICI

Partagez|

Will you stay away forever ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
✰ Habitante des Queens
✰ Habitante des Queens
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 14/05/2017 . J'ai donné : 48 mails. J'ai : 23 Je gagne : 26
Will you stay away forever ?, Mer 17 Mai - 13:16








Holly froissa le bout de papier qu'elle tenait et le glissa au fond de sa poche en observant l'immense building  de Wall Street qui lui faisait face. Elle hésitait. Est-ce que ça valait vraiment la peine ? Qu'il le sache ou non, ça ne changerait rien a sa vie a elle … Mais il avait le droit de savoir ! Si jamais il voulait s'impliquer dans l'éducation de leur fils, elle n'avait pas l'intention de le priver de ce droit. Ni même de priver Liam d'un père. Après avoir prit une profonde inspiration, elle franchit les portes d'entrée, le cœur battant la chamade.

Quelques semaines plus tôt, elle avait été boire un café avec d'anciennes amis de la fac. Elles avaient discuté, beaucoup rit, puis l'une d'elle avait sortir des photos de leur soirées étudiantes, des selfies délurées, sur lesquelles elles avaient visiblement bu … Sur l'une de ces photos, on la voyait en train d'embrasser un jeune homme, très beau garçon et évidemment la conversation dériva sur cet « incident ». On lui demanda ce qu'il était devenu, s'il savait pour Liam, si elle avait des nouvelles mais la jeune femme se contenta de secouer la tête un peu gênée … Holly n'avait pas revu cet homme depuis la nuit qu'ils avaient passée ensemble, nuit qui avait par ailleurs bousillée sa vie ! Lorsqu'elle leur avoua qu'elle ne se souvenait que de son prénom et qu'elle ne lui avait jamais reparlé, les autres filles prirent un air indigné. Pourquoi n'avait-elle pas chercher a le retrouver ?? « Si j'étais toi, je l'aurai traqué jusqu'à ce qu'il assume ses responsabilités !! ». La jeune femme rit un peu devant la fougue de ses amies jusqu'à ce que l'une d'elle ne pousse un petit couinement excité en jetant un nouveau coup d’œil a la photo. « Je le connais lui !! Il travaille dans les bureaux juste en face du resto de mes parents ! » Et le reste de l’après-midi fut consacré a établir un plan pour qu'elle se procure son nom et l'étage ou il travaillait. Holly avait prit ça a la rigolade mais elle était visiblement la seule puisque trois jours plus tard, elle reçut un coup de fil de cette même amie qui lui donna toutes les informations prévues. La jeune femme n'en revenait pas. Que faire ??? Elle y pensait tout le temps, toute la journée … Au début, elle pensait ne pas y aller, mais elle était distraite au travail, dormait mal la nuit, il était temps que ça cesse !

Et la voilà dans le fameux « bureau », un étage entier, totalement ouvert, ou résonnait des dizaines et des dizaines de téléphones qui sonnaient en même temps, des fax, des photocopieuses … Les conversations et les cris formaient un brouhaha assourdissant. Comment pouvaient-ils travailler dans un endroit pareil ? L'un d'eux cria plus fort que les autres, quelque chose a propos de cent millions de dollars et les gens autour de lui l'applaudirent avant de se remettre tout de suite au travail. Holly en avait mal au crane. Commençant a se promener entre les bureaux, elle finit par demander a quelqu'un qui passait ou elle pouvait trouver Johnny Dixon et on lui indiqua le chemin. Plus elle approchait et plus son cœur battait vite, au point de lui faire mal dans la poitrine … Bon sang. Lorsqu'elle le vit, elle le reconnu immédiatement. Il n'avait pas changé. Elle souffla un bon coup avant de s'approcher de lui avec un léger sourire, attendant qu'il ait raccroché pour lui adresser la parole.


-Bonjour Johnny ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitant de Manhattan
✰ Habitant de Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 09/05/2017 . J'ai donné : 52 mails. J'ai : 23 Je gagne : 64
Re: Will you stay away forever ?, Jeu 18 Mai - 17:44

Rude journée. Aujourd'hui, c'était une rude journée. Johnny reposa furieusement le combiné, se retenant de ne pas faire traverser la salle des finances à ce pauvre téléphone. Il avait chaud le jeune homme, il transpirait. Il retira sa veste qu'il plia soigneusement avant de la poser sur le dossier de sa chaise puis desserra un peu sa cravate. Rien n'allait et il ne pouvait pas se permettre de faire des âneries avec l'argent qui n'était pas le sien. C'est ça qu'il aimait dans ce travail. La tension qui le poussait à se poser moult questions. Maintenant, il devait faire activer son cerveau de manière logique. L'un de ses clients n'était pas content. Il avait perdu gros dernièrement et Johnny se sentait affreusement coupable. Mais surtout, il se sentait très angoissé au fait que ça pourrait jouer sur sa renommée. Mais bon, des millions, il en avait déjà perdu. Parfois, il valait mieux décrocher et stopper le jeu là pour aujourd'hui que de continuer à faire n'importe quoi. Johnny fixait les écrans qui se trouvaient sous ses yeux. Autour de lui c'était la cohue. Les téléphones sonnaient dans tous les sens. Les gens se criaient après pour se faire entendre.  Pourtant, le grand blond ne semblait même pas s'en soucier. Il était concentré sur ce qu'il faisait. D'un geste vif, il décrocha le combiné et composa un numéro qu'il connaissait par cœur. Sa mémoire ne flanchait pas. Elle ne flancherait plus. Après avoir discuté quelques minutes avec son client, Johnny raccrocha et s'attela à acheter des actions qu'il jugeaient plus que rentable. Il s'empressa de vendre et d'acheter et de vendre. Soudain, une voix s'éleva non loin, hurlant quelque chose comme un montant de cent millions de dollars au moment même où il décrochait son téléphone. Sans cesser ce qu'il faisait, Johnny poussa un grand cri victorieux avant qu'une voix féminine s'éleva dans son dos. « Hm ? » Johnny reposa le combiné avant de se tourner vers la demoiselle, s'attendant à voir une collègue et non cette petite brune dont le visage ne lui disait absolument rien. Il haussa les sourcils, étonné qu'elle le connaisse et se leva. « Ouaip ? C'est moi ! Je peux vous aider ? » Elle était franchement jolie. Du goût du trader. Quoi qu'un peu plate mais ça, il s'en fichait pas mal. Ça tenait toujours mieux dans la main comme ça. Son visage lui semblait familier mais il n'arrivait pas à savoir où il l'avait déjà vu. Ni comment ça se faisait qu'elle le connaissait et pas lui. Il aurait du se méfier quand même mais Johnny restait Johnny en toute circonstance. Bête et innocent, comme un enfant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitante des Queens
✰ Habitante des Queens
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 14/05/2017 . J'ai donné : 48 mails. J'ai : 23 Je gagne : 26
Re: Will you stay away forever ?, Ven 19 Mai - 12:12










Holly resta un instant muette, a le regarder en attendant que la mémoire lui revienne mais non, il continuait a la fixer avec son air de merlan frit. Il ne se souvenait pas d'elle. Évidemment qu'il ne se souvenait pas d'elle, ce qu'elle pouvait être bête !! Elle se mit a rire, visiblement en train de sombrer dans une crise de nerfs. Elle s'était persuadée que bon, le jeunes faisaient des erreurs quand ils avaient un peu bu, que ce qui leur était arrivé n'était qu'un incident isolé … Mais pour ne pas se souvenir de la tête de quelqu'un avec qui on a passé la nuit, il fallait les enchaîner les coups d'un soir !

-Non ? Ça ne te revient pas ? Une fille parmi tant d'autre, pourquoi est-ce que tu ferai l'effort de t'en souvenir hein ? Tu es pathétique …

Elle fit demi-tour pour sortir mais se ravisa après quelques pas. Il avait plutôt bien réussi sa vie pour travailler ici si jeune. Il avait finit ses études, devait habiter pas trop loin, certainement dans Manhattan, avoir une belle voiture, un bel appart, une poule dans tous les quartiers de New-York. Holly sentait la colère monter et retourna se planter devant son bureau.

-Et dire que j'ai crut que tu étais un gars bien … C'était évident pourtant que tu n'es qu'un connard. En général quand on baise une fille, on laisse son numéro après, on disparaît pas comme ça du jour au lendemain ! Surtout quand on lui a gâché la vie !! J'aurai pu tout avoir, une famille, un métier que j'aime, une grande maison, mais non il a fallut que monsieur débarque avec ses beaux yeux et me mette enceinte avant de .. Pouf, s'évaporer dans la nature. Je m'étais presque convaincu que peut-être, tu serai un bon père, peut-être que tu assumerai ta part de responsabilités, histoire que ton fils puisse grandir avec un modèle mais si c'est ça l'exemple, non merci !! Je me débrouillerai très bien toute seule ! Au pire, je ferai comme toutes les autres mères indignes du quartier, je lui dirai que son père était un héros de guerre, mort en .. Irak ou Afghanistan ou une connerie du genre, histoire qu'il est de quoi être fier.

Pour être totalement honnête, elle avait envie de pleurer. Elle avait eu beau essayer de ne pas se faire de fausses joies, c'était bien plus blessant que ce qu'elle n'avait osé imaginer. Mais hors de question de craquer devant ce sale type qui ne méritait que des baffes … Elle n'aurait jamais dut venir ici et elle le regrettait amèrement. La jeune femme avait juste hâte de rentrer retrouver son petit ange et oublier tout ça, malgré la ressemblance frappante qu'il avait avec son géniteur. Il avait beau être un minable, il lui avait au moins offert Liam et cette pensée lui réchauffa un peu le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitant de Manhattan
✰ Habitant de Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 09/05/2017 . J'ai donné : 52 mails. J'ai : 23 Je gagne : 64
Re: Will you stay away forever ?, Ven 19 Mai - 19:07

Bête comme il était, Johnny ne voyait pas le problème qui lui pendait au nez. Le jeune homme n'avait même pas la moindre idée de ce qui allait lui arriver avant que la brune ne finisse par l'agresser sans la moindre retenue. Il la fixa s'éloigner en haussant les sourcils puis haussa les épaules avant de se rasseoir, reprenant son boulot comme il se fallait. Il échangeait avec son collègue quand une présence se planta à ses côtés, le faisant lever les yeux vers la brune qui venait de revenir. Et là, elle l'aurait giflé qu'il se serait senti moins insulté que tout le flot de paroles qu'elle lui vociférait au visage. Tout ce qu'il avait retenu c'est qu'il lui avait gâché la vie et qu'elle parlait d'un enfant qui semblait être de lui. Alors qu'elle avait enfin terminé de hurler, Johnny n'eut absolument aucune réaction. Même son collègue le fixait avec ses yeux ronds comme des soucoupes. Pratiquement toute la salle venait d'entendre cette histoire et Johnny semblait alors s'être statufié. Puis, il s'anima. Il se leva d'un bon, ordonnant à son collègue de prendre le relais en lui expliquant quoi faire. Vivement, il attrapa sa veste d'une main et le bras de la brune de l'autre. Il la traîna de force vers la sortie de secours. Ouvrant la porte avec force et agacement, il balança la brune dehors avant de bloquer la porte et de la suivre, s'éloignant un peu sur l'espèce de balcon qui donnait sur un escalier en ferraille. Nerveux, les mains tremblantes, Johnny s'alluma une cigarette, tirant frénétiquement dessus avant de recracher la fumée en l'air. Ils étaient vraiment très haut. En bas, c'était la cacophonie des klaxons. Chacun y allait de son petit coup comme si ça allait changer quoi que ce soit au trafic. Johnny glissa sa main sur sa barbe avant de braquer son regard sur la brune. « Putain mais vous les filles vous ne savez pas faire les choses normalement ? Tu ne pouvais pas appeler au lieu de venir me harceler ici en hurlant comme une possédée ? Puis franchement, cette histoire d'enfant... » Johnny leva les yeux au ciel. Pour lui, c'était inconcevable qu'il soit père. Rien que le fait de se dire qu'il était papa l'aurait fait rire à grand éclat. « C'est quoi ton prénom déjà ?? Comment tu peux être sûre qu'il est de moi ? Ouais parce qu'à un moment, t'es mignonne miss mais c'est pas ma faute si tu traînes là où il faut pas sans te protéger hein ! » Les mots sortaient de la bouche de Johnny, pas certain que c'était les bonnes choses à dire à une furie comme elle. « En fait, t'es pas la première à venir me rabâcher ça. Des que vous savez que je suis friqué c'est la même histoire. Oh Johnny, j'ai eu un enfant de toi, faut payer la pension alimentaire maintenant ! » Sa dernière expérience amoureuse l'avait tellement traumatisé qu'il avait la sensation que toutes les femmes en avaient après son fric.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitante des Queens
✰ Habitante des Queens
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 14/05/2017 . J'ai donné : 48 mails. J'ai : 23 Je gagne : 26
Re: Will you stay away forever ?, Ven 19 Mai - 23:06








Elle grimaça lorsqu'il lui attrapa le bras, essayant de se défaire de son emprise, protestant qu'il lui faisait mal puis elle se retrouva dans les escaliers de secours sans vraiment comprendre et le regarda s'allumer une cigarette, n'en revenant pas. C'était un jeu pour lui ??? Une blague ?? Puis il ouvrit la bouche … Et plus il enchaînait les phrases, plus elle avait des envies de meurtre. Oh oui elle allait le tuer … Sans même qu'elle s'en rende compte, elle lui administra la plus grosse gifle de sa vie, restant debout devant lui a trembler de rage … Quel … Quel enfoiré !! Elle lui mit plusieurs coups de sac a main en hurlant comme une folle.

-TU VEUX QUE JE HURLE COMME UNE POSSÉDÉE ?! JE VAIS TE MONTRER CE QUE C'EST HURLER, SALE CON !

Une fois un peu calmée -ça faisait un bien fou de le frapper- elle plongea sa main dans le fameux sac et finit par en sortir une photo récente du petit Liam, qui malgré son jeune age, ressemblait incroyablement a son père, aucun doute possible. Elle lui mit la photo sous le nez avant de la lui fourrer dans la main.

-J'en ai rien a foutre de ton argent, de tes putes, de ta coke, de ton monde de pourris! Je voulais juste que mon bébé grandisse avec son père. Mais j'ai changé d'avis. Tu as gagné ! Tu n'en vaux clairement pas la peine et je ne veux pas que tu le déçoives comme tu m'as déçue. Il s'appelle Liam, comment je sais que c'est le tien ? J'étais vierge, tu es le seul que j'ai connu et puis sérieusement, ça se voit non ? Mais tu t'en fous hein ? Tout ce que tu veux dans la vie c'est faire mumuse avec l'argent des honnêtes gens et profiter de ta petite vie si … facile.

Sa colère retombant doucement, elle ne ressentait plus qu'une immense tristesse. Elle ne regrettait pas d'avoir gâché sa vie en couchant avec un gars pareil, après tout, elle avait Liam et il était toute sa vie mais elle aurait tellement aimé que ça se passe … Bien. Elle aurait aimé connaître le bonheur d'une vie de famille normale. Mais non …

-Voila. J'ai fais ce que j'avais a faire, tu avais le droit de savoir, maintenant tu sais. Je vais m'en aller en espérant ne plus jamais croiser ton chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitant de Manhattan
✰ Habitant de Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 09/05/2017 . J'ai donné : 52 mails. J'ai : 23 Je gagne : 64
Re: Will you stay away forever ?, Dim 21 Mai - 18:22

Une fois qu'il était sur le balcon, Johnny avait secrètement espéré que la jeune femme se calme mais non, elle devint encore plus folle que la folie elle même. Sa joue devint soudainement douloureuse. Ce fut si violent qu'il recula contre le bord du balcon, se retenant au rebord en tenant sa joue en feu. Il fixait la brune, éberlué d'une telle force dans un si petit corps. Il se protégea comme il pouvait sous la pluie de coups de sac à main. « Hey !... Aïe ! Arr... Arrête... P'tin... ! M... Mais ?! » Le pauvre en prenait tellement plein la tronche, ne comprenant absolument pas pourquoi. Il cligna des yeux, ayant un mouvement de recul quand elle braqua la photo sous son nez comme s'il s'agissait d'une arme à feu et qu'elle allait lui exploser la tête. Le blond se retrouva avec la photo dans la main, baissant les yeux vers cette dernière pour la regarder. « Mes putes... ? » Cligna t-il des yeux en relevant son visage vers la brune sans comprendre de quoi elle parlait. « Ma coke ? Mais je suis pas un drogué... » Lâcha t-il dans un souffle, choqué et vexé qu'elle puisse penser ça de lui. Il avait bien des vices mais la drogue et les putes n'en faisaient pas du tout parti. Et en plus, elle critiquait son travail sans le connaître. Johnny cessa de l'écouter au final, reposa ses yeux bleus sur la photo de l'enfant. Dans son cœur, ça tambourinait violemment alors qu'il observait les traits du petit qui souriait sur cette photo. Il avait la sensation de se voir tout petit. Une ressemblance aussi frappante ne pouvait pas être le fruit du hasard. Le jeune homme se sentait pitoyable mais surtout, il était très angoissé à l'idée que cet enfant soit le sien et de ce qu'allait exiger sa mère. Il leva la main sans quitter la photo des yeux. « Attends. » Puis, il regarda la demoiselle. « Je dois retourner travailler. Mais je veux qu'on en parle là. » Il montra la photo avant de lui rendre. « Il y a un bar en bas, je finis dans deux heures. Tu veux bien m'y attendre s'il te plaît ? » À ces mots, Johnny la poussa doucement dans le bâtiment après avoir éteint sa cigarette, la suivant. Il la laissa repartir avant d'aller reprendre son travail, complètement perturbé.

Deux plus tard, voilà Johnny qui poussait la porte du bar, scrutant la salle en espérant y trouver la brune. Il la repéra un peu plus loin et s'approcha d'elle, levant la main à l'intention du serveur pour qu'il vienne prendre une commande. « Je prendrai une pression s'il vous plaît et... » Il désigna la brune de la main pour qu'elle donne sa commande. Puis il posa son regard sur elle. « Pour commencer, je ne joue pas avec l'argent des gens honnêtes. L'argent -que je ne manipule pas d'ailleurs- appartient à de riches hommes d'affaires à qui je fais gagner encore plus d'argent et qui me paient bien en retour, parce que plus ils touchent gros et plus je touche gros. » Lâcha t-il en faisant un petit sourire moqueur. Il n'estimait pas son travail comme quelque chose de mauvais mais chacun sa vision des choses. « Bon, est ce que tu vas me dire comment tu t'appelles maintenant? » Oui, parce qu'il ne le savait toujours pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitante des Queens
✰ Habitante des Queens
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 14/05/2017 . J'ai donné : 48 mails. J'ai : 23 Je gagne : 26
Re: Will you stay away forever ?, Dim 21 Mai - 19:35








Elle n'attendait qu'une chose, qu'il se pousse de devant la porte pour pouvoir partir loin d'ici mais il ne bougeait pas. A voir sa mine déconfite, il devait être perturbé par la photo. Tant mieux ! Ça lui apprendra a la traiter de menteuse. Elle gagnait sa vie certes difficilement mais honnêtement, elle n'avait pas l'intention de lui soutirer de l'argent, pour qui la prenait-il ?? Holly fut surprise toutefois qu'il lui demande de l'attendre … Oh, il voulait parler maintenant ? Il pouvait toujours aller se brosser, il avait merder et elle n'allait pas lui offrir de troisième chance ! Elle retourna a l'intérieur et s'en alla sans un mot, ignorant royalement le regard de tous ces gens qui avaient sans doute tout entendu et qui la prenaient pour une hystérique … En arrivant en bas du building, elle passa devant le bar sans s’arrêter et grimpa dans sa voiture pour rentrer mais resta immobile derrière le volant, regardant la photo de son baiser avec Johnny, posée sur le siège passager, accompagnée du nom et de l'adresse du jeune homme. Fermant les yeux un instant, elle soupira en posant son front sur ses mains … Elle n'avait pas fait tout ça pour rien … Et si elle ne le faisait pas pour elle, qu'elle le fasse au moins pour Liam. Se recoiffant un peu pour avoir l'air moins folle, elle enfila sa veste et sortit de la voiture pour aller s'installer dans le bar. Pour faire passer le temps, la jeune femme attrapa un livre qui traînait dans son sac depuis des mois pour lire tranquillement … Depuis combien de temps n'avait-elle pas prit le temps de se poser ne serait-ce que 5 minutes … ? Elle cumulait les boulots pour s'en sortir et lorsqu'elle ne travaillait pas, il fallait qu'elle s'occupe du petit … Mine de rien, ca lui faisait du bien de ne rien faire.

Deux heures plus tard, elle fut sortie de sa lecture par la voix de Johnny et reposa son livre en commandant un thé glacé, posant son regard sur le blond, le laissant parler de son boulot avec un air blasé .. Elle se fichait complètement de savoir comment toutes ses magouilles fonctionnaient mais ne lui coupa pas la parole, croisant les bras dans un geste défensif, ne le lâchant pas du regard. Lorsqu'il lui redemanda son prénom pour la troisième fois, elle grinça un peu des dents avant de soupirer, s'asseyant un peu mieux sur sa chaise en essayant de se détendre.

-Je m'appelle Holly. Holly Evans.

La jeune femme remercia le serveur lorsqu'il leur apporta leur boissons, jouant avec sa paille en se demandant pourquoi il lui avait demander de rester. A tous les coups, il allait continuer de nier que c'était son fils, l'accuser d'avoir couché avec tout un tas de mecs, bref, le discours pathétique habituel et elle n'avait pas vraiment envie d'entendre ça … Elle était trop gentille parfois, elle regrettait un peu d’être restée mais sa curiosité la poussait a l'écouter une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ Habitant de Manhattan
✰ Habitant de Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur

Je suis arrivé(e) à New York le : 09/05/2017 . J'ai donné : 52 mails. J'ai : 23 Je gagne : 64
Re: Will you stay away forever ?, Mar 23 Mai - 14:10

Johnny se sentait tellement mal. Il observait la petite brune en face de lui, n'osant pas trop prendre la parole. Enfin, il l'avait déjà fait mais vu son air blasé, elle devait s'en foutre totalement. Soupirant doucement, le jeune homme pinça les lèvres. Elle était jolie. Encore plus quand elle se mettait en colère, il devait se l'avouer quand même. Plus il la regardait et plus il la trouvait jolie. Il sentait bien qu'à force, il allait se mettre à sourire comme un con à essayer de la draguer. Mais si elle disait vrai, il l'avait déjà fait puisqu'elle avait un enfant de lui. Johnny passa sa main sur sa barbe bien taillée en entendant son prénom. « Holly Evans... » Répéta t-il doucement en faisant tourner sa pinte dans sa main. Il fit une moue songeuse. Il savait qu'il la connaissait. Parce que son prénom lui disait quelque chose. Mais où et quand surtout ? Johnny se massa les yeux avant de se mettre à rire nerveusement. « Oh bordel... Holly Evans... La fameuse Holly... » Oui, la fameuse Holly. Parce que ça lui revenait maintenant. Ils avaient beaucoup bu ce soir là. Mais il se souvenait parfaitement de cette petite brune qui l'avait accoster. Il se souvenait du goût de ses lèvres contre les siennes, de la chaleur de sa peau, de ses petits soupirs de plaisir. Il se souvenait aussi qu'elle était vierge à ce moment là. Elle lui avait dit puis il avait eu du mal à entrer en elle sans lui tirer de grimace de douleur. Il avait eu le cœur en miette quand il avait su qu'elle avait eu un peu mal. Bref, au matin, il avait préféré partir. Parce qu'il connaissait la vie de la petite Holly et Johnny n'était clairement pas le genre d'homme que sa famille accepterait. Alors, pour ne pas gâcher sa vie, il avait préféré en sortir. Mais visiblement, Johnny s'était fourvoyé. Le jeune homme se frotta doucement la tempe, une moue contrite sur le visage. « Je suis désolé Holly. Désolé de t'avoir laissé ce matin là. Désolé de ne pas m'être protégé... Hum... » Le trader avait une moue penaude, ne sachant pas trop ce qu'il devait dire ou faire. Il pinça les lèvres. « Si tu as besoin de quoi que ce soit. Pour toi. Pour le petit... » Le petit oui. Parce que Johnny n'était pas encore près à se dire que cet enfant était vraiment le sien. Mais s'il avait les moyens d'aider Holly, il le ferait. « Hum... Est ce que... Est... J'aimerai faire un test de paternité si ça ne te dérange pas... Je veux juste être vraiment sûr qu'il est de moi et après ça, je ferai ce que tu attends de moi... » Parce que Johnny, il était con, il était chiant, il faisait des conneries mais il savait aussi prendre ses responsabilités en main. L'ennui, c'est quand faisant entrer Holly et Liam dans sa vie, ils les exposaient aussi au lourd secret qui reposait sur ses épaules.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: Will you stay away forever ?,

Revenir en haut Aller en bas
Will you stay away forever ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Love me now or hate me forever!
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» FLEUR ✤ forever young

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: ✰ MANHATTAN :: ✰ LOWER MANHATTAN :: ✰ FINANCIAL DISTRICT-
Sauter vers: