AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSTRUCTION, RÉOUVERTURE PRÉVUE POUR OCTOBRE

Partagez|

I swear I'm not a stalker | Keyla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
✰ membre des sigma chi
✰ membre des sigma chi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t624-jake-davis-nathaniel-buzolic http://www.we-are-columbia.com/t687-jake-wanna-be-friends http://www.we-are-columbia.com/t681-jake-davis-554-954-33

Je suis arrivé(e) à New York le : 31/03/2017 . J'ai donné : 352 mails. J'ai : 26 Je gagne : 565
I swear I'm not a stalker | Keyla, Dim 2 Avr - 3:19

I swear I'm not a stalkerJake x KeylaLa nuit était tombée lorsque Jake rentra enfin chez lui. Il avait eu un cours qui s'était terminé assez tard et inutile de dire que ça l'embêtait fortement. Car avec tout ça, il avait laissé sa petite protégée toute seule trop longtemps. Bien sûr, il ne pouvait pas surveiller Keyla vingt-quatre heures sur vingt-quatre étant donné qu'il était censé le faire incognito, mais ça ne l'empêchait pas de s'inquiéter. Le père de la jeune femme lui avait confié cette mission cruciale et il ne voulait pas le décevoir. De plus, depuis le temps qu'il observait la princesse, il avait appris à la connaître de loin. Il ne lui avait jamais parlé et pourtant, il avait l'impression de la connaître, presque comme si elle faisait partie de sa famille. Certes, son père lui avait dit pas mal de choses à son sujet, mais Jake avait surtout découvert certains aspects de sa personnalité grâce à sa surveillance. Il connaissait son emploi du temps par cœur aussi et veillait toujours à être dans les parages lorsqu'elle allait en cours ou à ses diverses activités. Il avait conscience que ça pouvait paraître louche et peut-être même que Keyla l'avait déjà remarqué. Il fallait dire qu'il n'était jamais très loin, ils vivaient dans le même immeuble et il aurait pu jurer que leurs regards s'étaient déjà croisés dans la rue à plusieurs reprises. Cela pouvait paraître ridicule puisqu'ils n'avaient jamais échangé la moindre parole, mais Jake s'était quelque peu attaché à elle. Elle faisait partie de son quotidien, même si elle l'ignorait et une partie de lui avait envie de la connaître vraiment, de lui parler. Mais il mettrait sa mission en péril... Il s'était juré de l'aborder uniquement si la situation l'exigeait vraiment.

Quoiqu'il en soit, il venait à peine de rentrer chez lui - non sans être passé devant la porte de Keyla pour vérifier qu'elle était bien là - que la lumière disparut d'un coup. Jake était en train de papouiller Miaou, son chat, lorsque la panne de courant intervint. Merde. Aussitôt, le jeune homme imagina le pire. Et si cette panne n'était pas due au hasard ? Et si quelqu'un avait saboté le compteur pour s'en prendre à la princesse ? Cela pouvait sembler un peu parano, mais c'était tout à fait probable ! Du coup, Jake reposa le chat en vitesse et sortit de son appartement, puis ferma la porte avant de se diriger vers l'appartement de Keyla d'un pas rapide. Pourvu qu'elle aille bien. Pourvu qu'il n'y ait pas de psychopathe à ses trousses. Il n'avait même pas conscience que c'était surtout lui qui avait l'air d'un psychopathe stalkeur depuis le début de toute cette opération. Merde, il faisait trop noir ! Il sortit son portable de sa poche pour s'éclairer, mais du coup, concentré sur sa tâche, il n'avait pas vu la silhouette juste devant lui et la percuta assez violemment vu qu'il marchait vite.

"Ah ! Je suis..."

Il s'interrompit en reconnaissant Keyla, la lumière de son portable éclairant faiblement le visage de la jeune femme. Il ne manquait plus que ça...Il devait se reprendre, ne pas montrer son trouble. Alors, il enchaîna rapidement.

"Je suis vraiment désolé ! Je ne vous avais pas vue. Vous ne vous êtes pas fait mal ?"

Super comme premier contact, vraiment.
©YOU_COMPLETE_MESS



I promise I'll keep you safe
so don't be scared
I'll be there for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t269-keyla-sunset-lover http://www.we-are-columbia.com/t358-keyla-de-liechtenstein-554-213-55

Je suis arrivé(e) à New York le : 06/01/2017 . J'ai donné : 353 mails. J'ai : 24 Je gagne : 289
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Dim 2 Avr - 15:56

I swear I'm not a stalker.
⤜ avec Jake  ⤛

Une journée assez calme comparé aux autres journées que je venais d'enchaîner dernièrement. Entre les cours qui se terminaient tard et mon travail, je n'avais pas une minute pour moi, sauf aujourd'hui. Par miracle, ma dernière heure de cours se termina assez tôt, me permettant ainsi d'aller faire quelques courses ainsi qu'un tour au centre commercial. Le lèche vitrines me manquait, dire qu'avant je n'avais pas toujours le loisir de pouvoir faire moi-même les boutiques. Enfermée dans une prison de verre, c'est ainsi que je gardais l'image de ce passé. Par chance, mon père n'avait aucun pouvoir dorénavant que je me trouve à New York, je pouvais vivre comme bon me le semblait. Une vie peut-être bien plus paisible que celle de ma sœur. Nous sommes différentes, tout le monde pourra vous le dire.

De retour chez moi, les mains chargées de poches de divers magasins. Je range les courses dans ma cuisine avant de retourner dans ma chambre afin de me changer. Samuel ne semblait pas être présent ce soir, tant mieux, la tranquillité est a ma portée. Je ne connaissais pas jusqu'à ce jour la vie en colocation, il faut dire que c'est une expérience que j'avais envie de tenter depuis quelques années, mais je ne sais pas si j'ai bien fait mon choix en prenant cet homme comme colocataire (a). Vêtue d'une short et d'un large tee-shirt, à peine ai-je eu le temps de quitter ma chambre que je me retrouve plongée dans le noir. Je me fige un instant, seule dans la pénombre, pas le moindre bruit à l'horizon. Que venait-il de se passer? Je cherche mon téléphone, en quête d'un peu de lumière. Était-ce uniquement chez moi? J'avais beau essayer de regarder par la fenêtre, je n'arrivais pas à le déterminer. J'ouvre donc la porte, n'ayant pas un seul instant songé à quoi que ce soit de bien pire qu'une simple coupure d'électricité. M'aventurant à peine dans le couloir que je fus percutée de plein fouet. "Ah ! Je suis..." Me frottant le front du bout des doigts en grimaçant "Je suis vraiment désolé ! Je ne vous avais pas vue. Vous ne vous êtes pas fait mal ?" Je dresse à mon tour la lumière en direction du visage de celui-ci et je fis aussitôt un grand pas en arrière "Qu'est-ce que vous faites là?" Surprise de le trouver ici. Cet homme était toujours présent à chaque déplacement que je faisais, cela m'inquiétait "Qu'est-ce que vous voulez?" Demandais-je aussitôt, serrant mon téléphone entre mes mains comme si j'étais prête à lui lancer en plein visage au moindre mouvement de sa part.

BY © ENDLESSLOVE




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ membre des sigma chi
✰ membre des sigma chi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t624-jake-davis-nathaniel-buzolic http://www.we-are-columbia.com/t687-jake-wanna-be-friends http://www.we-are-columbia.com/t681-jake-davis-554-954-33

Je suis arrivé(e) à New York le : 31/03/2017 . J'ai donné : 352 mails. J'ai : 26 Je gagne : 565
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Lun 3 Avr - 15:14

I swear I'm not a stalkerJake x KeylaMerde. Il n'avait pas voulu que leur première vraie rencontre se passe de cette façon. Cela faisait un moment qu'il avait réfléchi à la meilleure manière d'aborder la princesse, se disant que s'il réussissait à entrer officiellement dans sa vie, en tant qu'ami ou même en tant que simple connaissance, ça lui faciliterait grandement la tâche. Alors autant dire qu'une coupure de courant n'avait pas du tout fait partie de ses plans. Tout comme le fait d'avoir littéralement percuté la jeune femme qu'il devait protéger. Heureusement, le coup n'avait pas été trop fort. Il aurait eu l'air malin si sa protégée était tombée et si elle s'était fait mal. Il put voir la surprise sur son visage, mais surtout, elle n'avait pas l'air très rassurée vu le bond qu'elle avait fait pour s'éloigner de lui. Lu avait-il fait peur à ce point ? En même temps, il ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, elle se retrouvait un peu toute seule dans le noir avec un parfait inconnu. Jake se doutait qu'elle avait déjà dû le voir auparavant, mais il croyait être assez discret quand même et n'avait donc pas idée de ce que pensait la jeune femme.

Au fond, il avait juste envie de tout lui dire, histoire de faciliter son boulot et d'être honnête envers elle, mais il avait reçu des instructions claires et il devait les respecter, même si ça ne lui plaisait pas forcément. Il leva les mains pour lui montrer qu'il ne lui voulait aucun mal, en signe de bonne foi en somme.

"Je voulais juste aller voir le compteur. Ne vous en faites pas, je ne vais pas vous sauter dessus ou un truc du genre !"

Il esquissa un sourire un peu idiot, avant de se dire que sa réponse n'était peut-être pas la meilleure dans cette situation. Mais c'était plus fort que lui et puis, il n'allait pas faire semblant d'être quelqu'un qu'il n'était pas. Il ne savait pas si ça allait rassurer la jeune femme, mais au fond, ça le peinait un peu de voir qu'elle se méfiait à ce point de lui.

"Je crois que c'est juste cet immeuble qui est touché. Il semble y avoir de la lumière dehors..."

Du coup, c'était d'autant plus curieux. Pourquoi une panne de courant juste dans leur immeuble et pas ailleurs ? Il était sans doute un peu trop parano et sans doute les plombs avaient-ils juste sauté ou un truc du genre. Conscient que son excuse de chercher le compteur n'était au final pas si crédible que ça puisque d'ordinaire, un compteur, ça se trouvait plutôt au sous-sol ou au moins au rez-de-chaussée, il tenta donc de se reprendra, se passant une main dans la nuque, un peu embarrassé. Merde. Se retrouver face à la princesse et lui parler...c'était quand même assez impressionnant.

"Et...je me rends compte que je ne sais pas du tout où se trouve le compteur...Vous savez vous ?"

Comment passer pour un parfait idiot en quelques minutes à peine.
©YOU_COMPLETE_MESS



I promise I'll keep you safe
so don't be scared
I'll be there for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t269-keyla-sunset-lover http://www.we-are-columbia.com/t358-keyla-de-liechtenstein-554-213-55

Je suis arrivé(e) à New York le : 06/01/2017 . J'ai donné : 353 mails. J'ai : 24 Je gagne : 289
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Mar 4 Avr - 11:39

I swear I'm not a stalker.
⤜ avec Jake  ⤛

Plongée soudainement dans le noir le plus total je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Était-ce seulement chez moi? Mon immeuble? Ou plus encore? J'ose m'aventurer dans le couloir, toujours plongée dans le noir le plus total, cherchant bêtement à croiser ma voisine peut-être afin d'en savoir un peu plus, mais la porte ne s'ouvre pas. Mais par contre, une fois que j'eue le temps de me retourner, je viens heurter quelque chose de bien solide. Ou bien était-c cette chose qui venait de me rentrer dedans? Je me frotte le front, c'est un homme, visiblement navré de cette collision. Dirigeant ma lumière sur son visage, je fis aussitôt un mouvement de recule. Mais ce n'est pas possible! Il est partout lui! Ce visage, je l'avais déjà croisé, que ce soit dans la rue ou bien à l'université. Toujours dans un coin, comme s'il m'espionnait. Evidemment, mon premier réflexe fut de brandir mon téléphone pour m'en servir comme d'une arme, un serial killer? Alors qu'il leva simplement, je m'apprête à lâcher on téléphone avant d'être coupée dans mon élan "Je voulais juste aller voir le compteur. Ne vous en faites pas, je ne vais pas vous sauter dessus ou un truc du genre !" Je fronce les sourcils. C'est en effet la première pensée qui me traversa l'esprit. Prêt à bondir à n'importe quel moment sur sa proie afin de n'en faire qu'une bouchée. Après tout, se rapprocher de sa victime, gagner sa confiance, n'est pas un procédé qui marche? D'accord.. je délire, j'ai certainement regardé bien trop de films "Je crois que c'est juste cet immeuble qui est touché. Il semble y avoir de la lumière dehors..." Mon regard ne quitte pas le jeune homme, comme si j'attendais, à tout moment, le moindre faux mouvement de sa part. Je reste sur mes gardes, n'ayant pas entièrement confiance en lui, même après cet adorable sourire qu'il venait de m'adresser. "Et...je me rends compte que je ne sais pas du tout où se trouve le compteur...Vous savez vous ?" J'arque un sourcil "En bas, logiquement..." C'est aussi pour cela que je ne reste pas totalement convaincue par ses paroles, ou alors, cet homme est réellement à l'ouest "Qui me dit que vous n'êtes pas un serial killer ou quelque chose de ce genre?" Je demande, mais un serial killer n'avouera jamais être un serial killer, dans un sens, ma question peut paraître tout à fait idiote. Je ne suis pas tant rassurée que ça de me retrouver seule dans le noir "Vous comptez aller vérifier..?" Le compteur.. en tout cas, s'il ne bouge pas, moi je le fais pour rejoindre le rez-de-chaussé à la recherche de ce compteur.

BY © ENDLESSLOVE




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ membre des sigma chi
✰ membre des sigma chi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t624-jake-davis-nathaniel-buzolic http://www.we-are-columbia.com/t687-jake-wanna-be-friends http://www.we-are-columbia.com/t681-jake-davis-554-954-33

Je suis arrivé(e) à New York le : 31/03/2017 . J'ai donné : 352 mails. J'ai : 26 Je gagne : 565
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Mar 11 Avr - 6:14

I swear I'm not a stalkerJake x KeylaIl allait de soi que Jake avait eu l'intention d'aborder Keyla à un moment ou à un autre, mais il ne s'était pas attendu à ce que ça se fasse de cette façon. Il avait voulu l'aborder normalement et peut-être se rapprocher un peu d'elle dans le processus, pouvant ainsi mieux la protéger. Mais ses plans étaient tombés à l'eau à cause de cette panne de courant. Bon, peut-être qu'au fond, ça l'arrangeait un peu, en fait. Car il n'était pas vraiment du genre à planifier ce genre de choses...ça lui donnait juste l'impression d'échafauder des plans destinés à mieux manipuler la jeune femme. Or, ce n'était pas du tout son but, au contraire. Sa mission était de la protéger. Le père de Keyla lui avait dit de le faire par tous les moyens, mais Jake avait quand même certains scrupules...Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait dit la vérité à la princesse dès le premier jour. Toutefois, il savait aussi que s'il l'avait fait, elle aurait tout fait pour l'éviter et ça lui aurait rendu la tâche bien plus difficile. Quoiqu'il en soit, il ne pouvait plus faire marche arrière, alors autant essayer de sympathiser un minimum avec la jeune femme. Cette dernière semblait méfiante et au fond, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir.

Il n'avait donc rien trouvé de mieux que de dire qu'il cherchait le compteur, demandant à son interlocutrice si elle savait où il se trouvait. Sérieux...il savait parfaitement que ce machin se trouvait en bas. "Oui, je suppose que vous avez raison !" Il lui sourit doucement avant d'afficher un petit air surpris aux paroles de la blondinette. Un serial killer ? D'où sortait-elle cette idée ? D'ailleurs, Jake eut bien du mal à savoir si elle plaisantait ou pas. Non, en fait, il en fut totalement incapable. Alors, il tenta de se montrer le plus détendu possible. "Bien sûr que je ne suis pas un serial killer ! Je ne suis qu'un simple étudiant en droit !" Il lui sourit une nouvelle fois, alors qu'elle lui demanda s'il comptait chercher le compteur. Il hocha la tête, il fallait bien qu'il préserve les apparences. Et puis, il trouverait peut-être quelque chose...En tout cas, Keyla semblait déterminée à y aller et du coup, il lui emboîta le pas avant de finalement décider de passer devant. On n'était jamais sûr de rien. Il pouvait y avoir un vrai serial killer planqué quelque part, prêt à bondir sur la princesse. Oui, apparemment lui aussi regardait trop de films. Il éclaira donc le chemin avec son portable, arrivant bientôt au rez-de-chaussée où il se mit en quête du compteur. C'était bizarre qu'il n'y ait personne d'autre...étaient-ils les seuls à être sortis pour voir ce qui se passait ? Instinctivement, il se rapprocha un peu de Keyla afin de la protéger contre un éventuel danger. "Il ne doit pas être loin..."
©YOU_COMPLETE_MESS



I promise I'll keep you safe
so don't be scared
I'll be there for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t269-keyla-sunset-lover http://www.we-are-columbia.com/t358-keyla-de-liechtenstein-554-213-55

Je suis arrivé(e) à New York le : 06/01/2017 . J'ai donné : 353 mails. J'ai : 24 Je gagne : 289
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Ven 21 Avr - 22:51

I swear I'm not a stalker.
⤜ avec Jake  ⤛

Sérieusement, qui est cet homme? Ce n'est pas la première fois que je le croise, son visage ne m'est pas inconnu. Croisé, mais jamais abordé, un coup d'oeil par-dessus mon épaule, il est là, dans un coin du couloir ou bien d'une rue. Je ne suis pas aveugle, j'avais le sentiment d'être épiée parfois, ou bien était-ce mon imagination parfois un peu trop débordante qui me jouait des tours et puis... on ne sait jamais après tout. Et si quelqu'un avait fini par découvrir mon identité et si... non, il faut que je cesse de m'imaginer tout de suite le pire. En tout cas, je suis surprise de me retrouver face à-lui. Dans le hall, à la boîte aux lettres, je l'avais rencontré, c'est là que j'eue compris qu'il habitait ce même immeuble, après tout, peut-être ne me suivait-il pas, il empruntait simplement ce même chemin menant à cet immeuble. J'avais arrêté de me poser des questions depuis, après tout, rien ne m'étais encore arrivé... jusqu'à cette coupure d'électricité.

Je sors et sur qui je tombe? Lui. Surprise, bien évidemment, les questions me reviennent. Venait-il en plus de ce même étage? C'est étrange. Il avoue alors être à la recherche du compteur. Ce qui est étrange, car tout le monde devrait normalement savoir qu'un compteur ne se trouve pas aux étages supérieurs... enfin, je ne suis pas une experte en compteur électrique, mais jusque là, ce n'est qu'au rez-de-chaussé que j'ai pu en voir. "Oui, je suppose que vous avez raison !" La lumière de mon téléphone tournée en sa direction, pu je l'observe, plus je me pose des questions et quitte à paraître idiote, je pose ces questions qui me traversent l'esprit. Serial Killer? Je pousse peut-être un peu trop loin le bouchon, poussant plus loin le ridicule, mais comment pouvais-je qualifier cela? Stalkeur peut-être? Peu importe, il semble comprendre que je puisse me montrer un brin inquiète "Bien sûr que je ne suis pas un serial killer ! Je ne suis qu'un simple étudiant en droit !" Mon regard demeure figé sur lui, il ni "Même un serial killer prétendrait ne pas en être un" Pour faire cours, je ne suis pas convaincue à 100% de ce qu'il me dit. Trop sur mes gardes, trop parano. Je ne compte cependant pas rester sur place. Ce compteur, on va le chercher? Je ne l'attends pas, ouvrant déjà la route, direction le rez-de-chaussé.

Il me rattrape vite pour passer devant moi, inquiet à son tour? Je fronce les sourcils examinant chacun de ses faits et gestes. Pourquoi ce jeter soudainement face à mon chemin pour qu'il puisse ouvrir la route? Un Serial Killer ferait-il cela? Peut-être pas, mais je reste tout de même sur mes gardes. Nous sommes les seuls dans ce long couloir, aucune porte qui ne s'ouvrent, ce qui me paraît étrange à mon tour "Il ne doit pas être loin..." Je reporte mon attention sur le jeune homme, soudainement surprise par sa proximité. Il n'était pas là il y a une minute si? Je fis un mouvement de recule, prise par surprise, poussant même un petit grognement étonné "Ça va pas?" Bon c'est la Keyla étonnée qui parle, en soi, il ne faisait rien de mal, c'est juste que je ne m'attendais pas à le voir si proche. Je m'arrête en chemin, presque gênée même. Je me gratte la tête "Pourquoi il n'y a personne?" En général, les coupures d'électricité cela entraîne tout le monde dehors pour comprendre ce qui se passe ou bien la moitié sont déjà plongé dans un sommeil profond qui ne les rendent pas conscients de ce qui se passait, il est quel heure déjà? Je veux observer mon téléphone mais celui-ci termine sur un fond d'écran noir. Je râle doucement "Je n'ai plus de batterie" Soufflais-je, embêtée.

BY © ENDLESSLOVE




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ membre des sigma chi
✰ membre des sigma chi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t624-jake-davis-nathaniel-buzolic http://www.we-are-columbia.com/t687-jake-wanna-be-friends http://www.we-are-columbia.com/t681-jake-davis-554-954-33

Je suis arrivé(e) à New York le : 31/03/2017 . J'ai donné : 352 mails. J'ai : 26 Je gagne : 565
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Lun 24 Avr - 2:35

I swear I'm not a stalkerJake x KeylaJake comprenait parfaitement pourquoi Keyla se montrait méfiante envers lui, mais au fond, ça l'embêtait quand même un peu. Voire beaucoup. Après tout, il n'avait vraiment aucune mauvaise intention, mais il ne savait pas comment le lui faire comprendre. Il allait de soi qu'il ne pouvait pas lui dire la vérité, sous peine de la faire fuir directement et ce n'était assurément pas le but. Alors, il allait devoir essayer de la convaincre autrement, en commençant par lui montrer qu'il n'allait pas la toucher. Il avait l'intention de se comporter en véritable gentleman, tout en restant évidemment naturel. Au fond, ça l'embêtait pas mal de devoir lui mentir car la vérité lui faciliterait quand même bien la tâche. Toutefois, les directives du père de la princesse avaient été claires. Jake n'y comprenait pas grand chose aux histoires des riches, au fond, mais il n'était pas non plus du genre à juger. On l'avait engagé pour remplir une mission et il comptait l'exécuter au mieux. Bien sûr qu'un serial killer prétendrait ne pas en être un, mais la jeune femme envisageait-elle vraiment cette possibilité ou bien plaisantait-elle à moitié ? C'était difficile à dire. "Un point pour vous. Mais ne vous en faites pas, je compte bien vous prouver que je ne suis pas un tueur ni un quelconque psychopathe !" Il lui adressa un petit sourire avant de descendre les escaliers jusqu'au rez-de-chaussée. Il s'était mis devant Keyla pour pouvoir mieux la protéger et une fois en bas, il s'était même un peu rapproché d'elle - ce qui n'avait pas semblé lui plaire puisqu'elle se mit à protester. Merde. Ce n'était pas comme ça qu'il réussirait à marquer des points. "Désolé..." Il s'éloigna un peu et partit donc en quête du compteur. Et puis, elle s'arrêta soudain, s'étonnant de ne voir personne d'autre. Jake croisa son regard et haussa les épaules. "Je n'en sais rien, mais...c'est un peu bizarre, vous ne trouvez pas ?" Bon...inutile de céder à la panique. Les autres dormaient sans doute déjà. Ou ils attendaient patiemment que le courant revienne.

Et puis, soudain, il entendit la jeune femme se plaindre de ne plus avoir de batterie. Heureusement, celle de Jake était encore presque pleine. Mais c'était aussi leur seule source de lumière, du coup. "Restez près de moi, dans ce cas." Il eut à peine terminé sa phrase qu'une silhouette apparut à quelques pas devant eux. Jake fut surpris, mais tenta de ne pas le montrer et se plaça démonstrativement entre la silhouette et Keyla. "Qui est là ?" Une voix qui parut surprise se fit entendre. Finalement, il s'agissait d'un électricien venu régler le problème. Il se trouvait près du compteur, d'ailleurs. Jake poussa un petit soupir de soulagement, puis se tourna vers Keyla. "Eh bien, on dirait que tout va rentrer dans l'ordre ! On remonte ?"
©YOU_COMPLETE_MESS



I promise I'll keep you safe
so don't be scared
I'll be there for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
ADMIN ✰ membre des zêta gamma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t269-keyla-sunset-lover http://www.we-are-columbia.com/t358-keyla-de-liechtenstein-554-213-55

Je suis arrivé(e) à New York le : 06/01/2017 . J'ai donné : 353 mails. J'ai : 24 Je gagne : 289
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Lun 24 Avr - 21:35

I swear I'm not a stalker.
⤜ avec Jake  ⤛

Je reste sur mes gardes, ce qui me semblait normal, mais est-ce que j'en faisais trop? Je n'en sais rien, en tout cas, je garde ce jeune homme à l'œil. Même un serial killer prétendrait ne pas en être un, voilà mon raisonnement, pourtant je tentais là une pointe d'humour, ce qui ne semble pas être évident. J'ai beau esquisser un mince sourire du coin des lèvres, celui-ci demeure quasiment invisible, dû par la pénombre et puis cette fâcheuse tendance à détourner mon regard pour observer mes pieds, ce qui, d'un coup, est bien moins intéressant que la personne se trouvant à mon côté. Mais j'ai du mal à regarder les gens en face ou plutôt, les hommes, les hommes séduisants si je dois me faire plus précise encore. Bon sang, Keyla, remue toi.. voilà un trait de personnalité qui reste à améliorer. Ce n'est pas en étant à deux doigts de gouverner un pays que je dois me montrer trop timide. "Un point pour vous. Mais ne vous en faites pas, je compte bien vous prouver que je ne suis pas un tueur ni un quelconque psychopathe !" Au fond, j'espérais bien me sortir cette idée stupide qu'il puisse s'en prendre à moi, de la tête. Je souris en l'écoutant me dire ceci, au moins, il est près à me montrer que j'ai tort, ce qui montre que mon opinion copte. Ce n'est pas un de ces types qui se fichent éperdument de tout, un brin hautain, tout ce que je n'aime pas. Il semble plus ouvert que certains hommes que j'ai pu jusqu'à présent croiser.

Perdue dans mes pensées, je ne me suis pas aperçue de cette proximité soudaine entre nous. Et encore, j'ai de la chance à ce qu'il ne se trouve pas nez-à-nez avec, je me serais sentie encore plus déstabilisée que je le suis à cet instant précis. Surprise, mon premier réflexe fut de me décaler et de protester. Je ne sais pas pourquoi je réagis de la sorte en vérité. Parfois, je ne me comprends pas moi-même, c'est que c'est... troublant. Ou est-ce seulement dans ma tête, il y a peut-être de ça aussi. Foutue obscurité qui joue avec mon esprit un brin perturbé. "Désolé..." Je ne lui en veux pas vraiment en fait. Je continue mon petit bout de chemin en gardant une distance de sécurité raisonnable entre nous deux. Je n'éprouve pourtant aucun mal à me tenir côte-à-côte avec mon meilleur ami par exemple ou bien même un simple collègue de travail, pourquoi réagir de la sorte dans ce cas? Peut-être est-ce à cause du fait que je ne connaisse pas cet homme, ou bien le contexte... l'obscurité d'un couloir qui demeure toujours aussi vide.. D'ailleurs.... Je me stoppe au milieu du couloir, examinant les environs, nous sommes seuls... pourquoi diable le sommes-nous? Où sont les autres? Les habitants de cet immeuble? Telle est la question. "Je n'en sais rien, mais...c'est un peu bizarre, vous ne trouvez pas ?" Bizarre, c'est bien le mot, ce fut ma première réflexion d'ailleurs. Je pointe la lumière de mon téléphone en sa direction afin d'éclairer son visage. Une chose me dérange "Tu peux me tutoyer..." Ce vouvoiement si formel, cela me gêne.

Une lumière qui se fit absente, mon téléphone venait de rendre l'âme. Plus de batterie. Je soupire dorénavant seule dans la pénombre avec pour seule lumière celle de Jake. Automatiquement, je me rapproche de lui, me rapprochant le plus vite possible de cette seule source de lumière. Effrayée par le noir? On ne sait jamais ce qui peut se cacher au fond de ce long couloir. Soudain, Jake se mit en travers de mon chemin. Je ne comprends pas directement ce qui était en train de se passer, mon cœur s'accélère, une silhouette plus loin "Qui est là ?" Une troisième voix. L'électricien. Je peux respire à nouveau, j'ai pensé que... non, impossible, personne ne connait mon identité, je n'ai rien à craindre. En tout cas, je suis admirative, Jake n'a pas hésité une seconde à servir de bouclier humain au cas ou...

J'esquisse bêtement un sourire, cachée dans son dos, la chance de ne pas me faire surprendre.. "Eh bien, on dirait que tout va rentrer dans l'ordre ! On remonte ?" Jusqu'au moment où il fit volte-face pour me retrouver nez à nez avec celui-ci. Damn. Je m'étais trop rapprochée du jeune homme sans réellement m'en rendre compte. Je suis proche, beaucoup trop proche, capable de sentir son souffle effleurer ma peau. Incapable de bouger, le nez levé en sa direction afin de croiser ce regard qui m'observe. Je suis muette, je me demande bien pourquoi je ne bouge plus, ne parle plus. J'en suis simplement incapable. C'est ce moment-là que j'avais voulu éviter tout à l'heure, car je me sens stupide et perturbée par ce grand et beau jeune homme se tenant devant moi à me contempler. Bouge bordeeeel. Facepalm. Ma main vint percuter mon front, forçant ainsi mon cerveau, mes pensées, à se remettre en place "Oui.. il faut.. allons-y.... je... désolée" Et de toute évidence, je viens de perdre toute capacité à former clairement une phrase entière. Je tourne les talons, fonçant d'un pas bien décidé jusqu'à mon étage, plongée dans une grande réflexion mentale. Jurant mentalement tous les mots possibles pour me remettre les idées en place. Concentration.

Une fois dans le couloir, je me retourne vers lui, toujours à me suivre comme pour s'assurer que je regagne sûrement mon appartement. Par prudence, aussitôt que je me retourne, je fis un pas en arrière pour éviter ce nouveau face-à-face. Toujours plongés dans cette pénombre peu rassurante. Il me suffira après tout de m’enfermer à double tour dans mon appartement.. pourtant. "Tu veux entrer?" Dis comme ça.. on peut s'imaginer tout et n'importe quoi, j'essaye de me rattraper "Non pas que je sois effrayée par le noir" Hum... si "Mais je me sentirais plus rassurée avec un peu de compagnie". Avec l'homme que je venais de qualifier de Serial Killer il y a à peine cinq minutes? Keyla et la logique.

BY © ENDLESSLOVE




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✰ membre des sigma chi
✰ membre des sigma chi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t624-jake-davis-nathaniel-buzolic http://www.we-are-columbia.com/t687-jake-wanna-be-friends http://www.we-are-columbia.com/t681-jake-davis-554-954-33

Je suis arrivé(e) à New York le : 31/03/2017 . J'ai donné : 352 mails. J'ai : 26 Je gagne : 565
Re: I swear I'm not a stalker | Keyla, Ven 26 Mai - 3:20

I swear I'm not a stalkerJake x KeylaBien sûr que Jake n'avait pas hésité une seule seconde avant de se placer devant Keyla, pour la protéger. L'homme qui avait fait son apparition aurait pu être n'importe qui. On n'était jamais trop prudent et il préférait prévenir que guérir. S'il devait se prendre un coup, et bien soit. Mieux valait que ce soit lui plutôt que la jeune femme qu'il devait protéger. C'était sa mission, son travail. Même si ce travail était on ne peut plus secret. Finalement, plus de peur que de mal. L'homme en question était là pour s'occuper de régler le souci d'électricité. Ils n'avaient donc rien à craindre et plus aucune raison de rester là. Ils pouvaient rentrer chez eux. C'est alors que quelque chose d'étrange se produisit. Jake se retourna pour faire face à Keyla et la rassurer avant de lui demander s'ils remontaient. La jeune femme resta figée l'espace de quelques instants alors qu'ils étaient vraiment très proches l'un de l'autre. Le jeune homme pouvait sentir le souffle de sa compagne d'infortune sur sa peu et l'espace d'un instant, il se perdit dans ses jolis yeux - même s'il n'y voyait pas grand chose, au final. C'était quoi, ça ? Son cœur battit sensiblement plus fort et il fut soudain pris d'une envie très étrange. Bien entendu, il réprima cette envie et l'enfouit au plus profond de lui. Cette envie et les pensées qui allaient avec étaient juste déplacées et n'avaient rien à faire là. Sans parler du fait que ce n'était pas du tout professionnel. Reprenant son esprit, il ne put s'empêcher d'esquisser un léger sourire en voyant le geste de Keyla. Pourquoi diable se frappait-elle ? Il ne dit cependant rien et remonta donc avec elle.

Inutile de dire qu'il ne s'était pas du tout attendu à se faire inviter chez la jolie blonde. Mais alors vraiment pas. Il y a quelques instants à peine, elle s'était montrée très méfiante envers lui et l'avait même soupçonné d'être un psychopathe ou un serial killer. Et voilà qu'elle l'invitait à entrer. Jake ne put s'empêcher de laisser échapper un petit rire. Cette fille l'étonnerait toujours. Certes, c'était la toute première fois qu'ils étaient si proches et qu'ils se parlaient, mais il avait toujours eu l'impression de presque la connaître par cœur à force de la surveiller. D'ailleurs, il se sentait un peu coupable vis-à-vis de ça...Il était clairement en train de mentir à Keyla en prétendant n'être qu'un simple étudiant qui se trouvait juste au même endroit qu'elle par hasard. Toutefois, il ne pouvait pas le lui dire car il savait très bien comment ça se finirait. "Avec plaisir. Si tu n'as pas peur que je te poignarde. Après tout, je suis peut-être vraiment un serial killer." Il lui fit un petit clin d’œil taquin avant de la suivre à l'intérieur. L'appartement était plongé dans le noir et Jake espérait que le courant serait bientôt rétabli. Il n'avait pas peur du noir ou une connerie du genre, mais c'était quand même plus agréable d'y voir clair.

"Ma présence te rassure ?" Il n'avait pas pu s'empêcher de revenir sur les paroles de la jeune femme et ce, sur un ton taquin. Il aimait bien Keyla. Ce qu'il avait vu d'elle jusque-là lui plaisait pas mal. Au départ, il s'était juré de ne pas se rapprocher d'elle, d'éviter tout contact si possible...mais il avait fallu une panne de courant pour réduire à néant ses résolutions. A présent, il ne pouvait plus faire marche arrière...et maintenant qu'il lui avait parlé un peu, maintenant qu'il était chez elle, il avait envie d'apprendre à vraiment la connaître et pas seulement à travers les mots de son père ou de ce qu'il avait pu observer. "Tu es étudiante aussi, je me trompe ? Tu fais quoi comme études ?" Des questions inutiles dont il connaissait déjà la réponse, mais il fallait bien commencer quelque part et ça commençait par des banalités comme celles-ci. Et puis, en posant ces questions, il ferait croire à la jeune femme qu'il n'était pas un vilain stalkeur qui savait tout d'elle et qu'il avait juste envie d'en savoir un peu plus sur elle. "Tu trouves pas que ça met du temps...?" Bon, il n'y connaissait pas grand chose en électricité, il ne savait donc pas si c'était normal.

©YOU_COMPLETE_MESS



I promise I'll keep you safe
so don't be scared
I'll be there for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: I swear I'm not a stalker | Keyla,

Revenir en haut Aller en bas
I swear I'm not a stalker | Keyla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» oh i swear to you, i'll be there for you ☆ 26.06, 18h21
» Un stalkeur sachant stalker. [PV Hazel]
» MB - It's bloody and raw, but I swear it is sweet
» [Mission] Dark Stalker
» :: JAPAN EXPO ~ [11ème impact !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: ✰ MANHATTAN :: ✰ UPPER MANHATTAN :: ✰ UPPER EAST SIDE-
Sauter vers: