AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSTRUCTION, RÉOUVERTURE PRÉVUE POUR OCTOBRE

Partagez|

petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 11:56






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Je ne sais pas comment j'ai fait pour atterrir ici. Je me revois encore à attendre Nokia devant cette boîte de nuit un peu délabrée. Faut dire que je ne connais pas encore très bien New-York alors, je me contente de suivre la foule. Je vais là où le vent -où les gens- me mènent. Je regardais mon portable toutes les deux secondes dans l'espoir qu'elle ne me fasse pas un faux plan. Je me voyais mal rentrer dans ce trou à rats toute seule. Finalement, elle est venue Nono. On a bu, on a dansé, on a chanté faux aussi. Bref, on s'est éclatées comme des folles. On a oublié le décor et on a profité comme le programme l'indiquait. Pour une fois que c'était pas derrière la télévision. Je crois qu'on en avait besoin l'une comme l'autre. Sortir m'a fait un bien fou.

Sauf que voilà, j'ai voulu suivre Nokia. J'ai tenté de soutenir la cadence. Je me resservais à chaque fois qu'elle avait fini son verre. Toute personne me connaissant un minimum sait que je ne tiens pas l'alcool. Je suis le genre de filles qui boit deux verres de champagne et qui se retrouve avec un mal de crâne infernal le lendemain matin. Je ne vous parle pas de l'alcool fort ! Vaut mieux éviter le sujet. Elle m'a peut-être tendu son joke de temps en temps aussi et me connaissant, dans l'euphorie de la soirée, j'ai du l'accepter. Putain, je fume pas, c'est quoi mon problème au juste ?! A vrai dire, j'en avais aucune idée ! Je ne me souvenais déjà plus de ce qui avait pu se passer quelques heures auparavant. Tout ce qui comptait, c'était le moment présent et le reste, j'en avais rien à faire.

Donc voilà, je ne peux pas trop vous dire comment j'ai perdu mon amie, comment je me suis retrouvée dans ce night club près de la plage alors que j'étais au centre en début de soirée. Je ne peux pas vous dire non plus comment j'ai fait pour grimper sur le comptoir et me foutre à danser collé-serré avec de parfaits inconnus. Je peux pas vous dire pourquoi j'ai failli roulé une pelle à cette fille quand elle s'est rapprochée de moi ni même comment j'ai eu le réflexe de me coller à ce type pour éviter ce moment gênant. Je peux pas vous dire pourquoi je suis en train de me faire harceler par un tas de personnes sur snapchat alors que je n'ai aucun souvenir d'avoir envoyé quoique ce soit. En tout cas, mon portable n'arrête pas de vibrer et je décide d'y mettre un terme. J'envoie un snap sans savoir si c'est le premier de la soirée or, je sais que ça sera le dernier. Je décide de faire une vidéo pour montrer à tout le monde comment on sait bien faire la fête à New York. Je tente tant bien que mal de garder l'équilibre pour ne pas me casser la gueule et après l'avoir envoyé à tout le monde, j'éteins mon portable pour pouvoir continuer à danser tranquillement. Que la soirée continue !

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 12:41






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

C'est tellement rare de ma part que ça en devient un évènement à noter quelque part noir sur blanc : ce soir, je ne sors pas et je n'en ai même pas l'envie. Ce soir, je me sens vide, à côté de moi-même. Pas seulement à côté d'mes pompes comme disent certains. Totalement à côté de moi. Comme si je n'étais pas le même homme, comme si j'étais au ralenti, ailleurs. Je remets beaucoup de choses en question, ce que je ne fais jamais non plus. Dans ma philosophie de vie, j'ai toujours raison, les autres ont tort, et s'il m'arrive d'avoir tort, c'est de la faute des autres. C'est pas compliqué, non ? Pourtant, ce soir, alors que j'suis seul dans une piaule chez mon meilleur pote, je me dis que j'ai peut-être eu tort. Tort de réagir comme un idiot, tort d'avoir agi comme ça avec elle. Elle ? Mackenzie. Je ne peux pas me l'enlever de la tête, désolé. J'arrive pas à me la sortir de l'esprit cette blonde. Je crois que je n'ai jamais autant pensé à elle que depuis que je l'ai perdu. Ou du moins, que je pensais l'avoir perdu. Rien n'est jamais perdu et elle me l'a confirmé lors de notre dernière altercation.

Mais alors que je pensais être le seul à penser à elle, au moins de voir apparaître son nom sur mon portable comme par mirage, je suis bien forcé de réaliser que ce snap - ces snaps en fait - ne sont pas sortis tout droit de mon imagination. Mackenzie, superbement habillée, superbement alcoolisée, qui se déhanche, qui crie, qui danse avec je ne sais qui. Et ce, pendant 10 secondes un nombre incalculable de fois. Elle n'arrête pas. Elle les envoie sans relâche ces vidéos. Et forcément, je les regarde. Toutes. Une par une. Comme une larve sur mon lit, je fais subir à mes yeux ce spectacle de miss Clarkson qui s'amuse. Sadique que tu es Howard, un vrai sadique. Aller savoir pourquoi c'est ce snap - le 8ème, ou 9ème peut-être, je n'en sais rien - qui me fait réagir mais c'était le snap de trop. C'est celui qui m'a fait réaliser que non, je ne pouvais pas simplement rester là à la regarder profiter de la vie, seule. Ca m'a fait comme un électrochoc et il ne m'a pas fallu plus d'une dizaine de minutes pour me lever, me préparer, et m'enfuir de cet appartement à la recherche de la blonde. La plage. Merci Mack, tu me facilites la vie pour te retrouver avec cette fameuse mini vidéo que tu viens d'envoyer, filmant tour à tour l'enseigne de l'établissement où tu te trouves, et le sable non loin de celui-là. D'une pierre deux coups, je vais te retrouver en un rien de temps.

Et effectivement, même si je ne suis pas du coin, je n'ai pas eu trop de mal à trouver sa boite de nuit au bord de l'eau. Y'en a pas non plus 50 000 à New-York et Internet aide vachement bien. Bref, j'arrive à l'endroit donné que je reconnais de suite. Plus qu'à trouver la blonde maintenant. Ah. Tiens. Qui est-ce que je vois debout sur une sorte de comptoir, dansant comme si sa vie en dépendait, sous les yeux pervers d'un groupe de mecs. Forcément. C'est elle. Calme toi Howard, calme toi... J'avance alors vers elle, vers ses fans, sans faire une seule seconde attention aux autres personnes qui m'entourent. Et j'attends. Juste, j'attends. Planter à quelques mètres d'elle, j'attends qu'elle remarque ma présence, j'attends que son regard croise le mien - et j'en profite quand même pour l'admirer, soyons honnête -. Sauf que bien sur, l'alcool fait ses effets, elle ne doit rien voir d'autres que les flashs autour d'elle. Elle ne voit visiblement même pas ses pieds, qu'elle s'entremêle et qui finissent par la faire tomber du comptoir. Une chance pour elle, ses héros pervers d'un soir sont là... Certes, ce n'est pas moi, et ça m'fait bien chier, mais au moins ils l'ont rattrapé, cette folle.

" C'est bon, vous pouvez lâcher c'déchet, je m'en occupe. "

Lançais-je, froidement, le ton directif aux mecs en question. L'un d'eux semble faire de la résistance, et garde ses mains sur la blonde. Hm, mon grand, tu devrais pas jouer à ça.

" C'était pas une question. Tu la lâches. "

Je ne pense pas qu'il va débattre longtemps, il va vite comprendre qu'il vaut mieux s'éloigner. Du moins je l'espère. Pour lui.


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 13:35






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

J'oublie tout. Je décide de profiter de l'instant présent, de la soirée qui s'offre à moi. On a qu'une vie et personne ne sait de quoi demain sera fait. Peut-être que je vais mourir. Peut-être que je vais me faire écraser par une voiture. Peut-être que je vais perdre l'usage de mes jambes. Beaucoup de personnes pensent que la vie n'est qu'une long fleuve tranquille. Moi, je la vois plus comme des rapides, sauvages et imprévisibles. On ne sait jamais ce qui va nous arriver, quel obstacle on va devoir franchir. On peut s'en sortir sans égratignures, on peut aussi être gravement blessé ou encore y perdre la vie. Vivre, respirer, survivre, grandir, ce n'est pas de tout repos. Il faut s'accrocher, il faut se battre. Mais ce soir, je baisse les armes. Ce soir, j'oublie tout, le passé, le présent et l'avenir. Je souris, je ris trop fort, je m'amuse. Je profite de la chaleur que me procurent les lieux, je puise l'énergie des gens qui m'entourent. Je me déchaîne au rythme de la musique. J'en perds la vue, la raison, le bon sens. Je bouge, je m'éloigne, je divague et je tombe. Une petite touche d'adrénaline dans ce monde trop calme à mon goût. Ça peut faire peur. Moi, ça me fait rire davantage. Mes genoux manquent de me lâcher mais, c'est pas grave parce que je suis bien entourée. Je souris bêtement et je me sens heureuse, libre et c'est tout ce qui compte. A vrai dire, je suis tellement bien, dans ma bulle que je n'avais pas remarqué la présence de Jaden avant que sa voix ne vienne à mes oreilles. J'ai pas besoin de lever la tête pour savoir que c'est lui. Le ton qu'il emploie pour parler de moi, je le reconnaîtrai parmi des milliers d'autres sons. Je ne sais pas si c'est positif. Je m'en fous.

" Jay ! Qu'est-ce que tu fais là ?! "

Je suis contente de le voir. Enfin, je crois. Je m'appuie contre le comptoir pour garder l'équilibre tandis que le jeune homme qui se tient à mes côtés me soutient par la taille. Je crois qu'ils en profitent un peu, tous autant qu'ils sont. Je crois aussi que ça ne plaît pas tellement à Jaden. Il reste calme mais, sa voix est froide, rugueuse, grave, sèche et je manque d'adjectifs. En tout cas, je le connais assez pour savoir que cela n'annonce rien de bon. Je me tourne vers celui qui m'accompagne depuis plusieurs minutes maintenant, peut-être plusieurs heures même. Je grimace légèrement comme pour lui montrer que ça me fait chier moi aussi mais que la fête est terminée pour ce soir.

" Tu ferais mieux de l'écouter, il n'a pas l'air de super bonne humeur ! "

Je lève les yeux au ciel en soupirant. On dirait une enfant qui est en train de se faire remonter les bretelles par son père. En tout cas, je sais que je vais surement en prendre pour mon grade. Je lui administre un léger coup de coude dans les côtes et je m'avance jusqu'à mon ex en essayant de garder l'équilibre. Je tente de rester concentrer mais, c'est plus dur à dire qu'à faire. Arrivée à sa hauteur, je manque de me casser la gueule et je m'accroche à lui comme on pourrait le faire avec une bouée de sauvetage. J'ai l'impression que mes jambes n'ont plus d'énergie, qu'elles sont fatiguées d'avoir dansé toute la nuit. Pourtant, je ne veux pas que ça s'arrête maintenant. Je souris mon visage à quelques centimètres du sien. Je laisse courir mes doigts contre son torse et je cligne des yeux comme une petite fille innocente qui s'est retrouvée ici par hasard -ce qui n'est pas totalement faux.

" Je suis contente que tu sois là... "

Et c'est sincère. C'est vraiment sincère. Je suis contente de le voir ce soir. Si j'utilise ces mots, c'est également pour ne pas me faire engueuler. Je veux calmer le jeu avant même qu'il est commencé.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.


Dernière édition par Mackenzie Clarkson le Lun 10 Avr - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 13:54






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Jay qu'est-ce que tu fais là ?! J'ai suivi les innombrables indices que tu as semé tel le Petit Poucet pour que je te retrouve ce soir, c'est tout. Même si je pense que vu son état, l'idée n'était pas du tout que je la retrouve mais plutôt que le monde entier sache qu'elle s'amuse, qu'elle boit, qu'elle est insouciante. C'est ce qu'elle fait croire en tout cas, c'est ce qu'elle veut montrer. Aller savoir ce qu'elle a dans le fond de sa tête ce soir la blonde. Moi même je n'en sais rien mais je compte bien le découvrir durant la soirée. Je lance alors ma phase cinglante au bonhomme qui tient Mack par la taille et cette dernière en rajoute une couche pour lui faire comprendre que je ne rigole pas. Je ne compte même plus le nombre de visages masculins que Mack a sauvé en calmant le jeu... Ils doivent être des centaines à avoir failli prendre mon poing entre les deux yeux pour avoir approcher de trop près Miss Clarkson. Mais ce soir, encore, elle évite le drame et le blondinet s'en va, la queue entre les jambes - bien enfermée dans son caleçon - et avec un air déçu. Tant pis pour lui.

Mais alors que je le regarde s'éloigner, tentant de gagner un regard de gros dur, la demoiselle s'approche de moi, jusqu'à venir s'accrocher à moi, glissant ses doigts sur mon torse. Hum, faut pas jouer à ça Mack, tu sais que j'en meurs d'envie. En a-t-elle aussi réellement envie, est-elle réellement contente de me voir ou l'alcool lui est-il juste trop monter à la tête ? Elle arrive très vite dans un monde de bisounours quand elle a bu Mack, elle pourrait faire des déclarations d'amour à un tronc d'arbre dans ce genre de situations... D'ailleurs, elle l'a surement déjà fait. Sauf que ce soir, contrairement à toutes les fois où elle a bu, je suis sobre. Totalement sobre. Pas une seule goutte d'alcool n'a encore traversé mon organisme. Ca ne saurait tarder mais pour le moment, ce n'est pas le cas. Comment réagir alors ? Faire comme si de rien n'était, rentrer dans son jeu et me faire plaisir, ou l'arrêter, lui remettre les idées en place et perdre une occasion en or de me rapprocher d'elle ? Dilemme bien trop difficile pour moi...

" Vu ton haleine de chacal alcoolisé, t'aurais été contente de voir n'importe qui ce soir. "

A la fierté, quand elle nous tient. Je suis obligée de lui redescendre les pieds sur terre, quitte à perdre une occasion. Je passe néanmoins mes mains sur sa taille, à la fois pour la tenir debout mais aussi parce que j'en meurs d'envie. Parce que le contact de son corps sur mes doigts m'avaient vraiment manqué. Parce que la sentir dans ma poigne est un sentiment unique. Parce que c'est elle, tout simplement.

" T'es toute seule dans cet état là ? T'as pas des blondes écervelées pour te surveiller ? "

Bah ouais, c'est bien connu, une fille ne sort jamais seule. Surtout à nos âges. Surtout à New-York. Elles sont toujours une belle brochette dans des tenues toutes plus sexy les unes que les autres. Ce sont elles, les filles du proverbe. Les 10 de retrouvées quand on en perd une. Bref. Bref, on est toujours collé un à l'autre, nos mains se cherchant, alors qu'elle tente de paraître innocente et moi qui tente de résister en faisant le moralisateur. Combien de temps ce jeu va-t-il tenir ? Combien de temps vais-je tenir avant de craquer ? Aucune idée...


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 14:46






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

J'aurais aimé avoir une réponse. Savoir s'il était là par pure hasard ou s'il m'avait suivi. D'ailleurs, j'ignore totalement comment il aurait pu le faire. C'est pas comme si je lui avais envoyé un sms avec l'adresse exacte de la boîte dans laquelle je me trouvais. Je ne lui ai pas demandé de me rejoindre non plus du moins, je ne crois pas. Peut-être que je l'ai fait et que je ne me rappelle plus... Je refuse de croire en cette hypothèse. Par conséquent, je me dis qu'il a juste décidé de se retrouver ici, maintenant, au même moment que moi, dans la même boîte de nuit, à quelques mètres à peine de ma petite personne qui est en train de faire n'importe quoi avec n'importe qui. C'est le fruit du hasard. Peut-être un signe du destin. Et le destin fait bien les choses puisqu'il a réussi à éloigner ce pauvre type qui n'a rien demandé à personne avant que Jaden se décide à lui casser la gueule. Je lui sauve la mise, j'en rajoute une couche, je l'envoie ailleurs. C'est quand même du beau gâchis parce qu'il était pas mal ce mec, parce qu'il va surement terminé avec une autre fille ce soir et que moi, je vais devoir rentrer seule parce que mon cher ex a décidé que c'était mieux ainsi.

Je m'approche de lui, je m'accroche à lui. J'aime bien cette sensation. J'aime bien son contact qui me rassure et qui sait calmer mes ardeurs... ou pas. C'est différent en fait. Je suis beaucoup plus calme. Je suis toujours dans ma bulle mais, je l'inclue dedans. Je veux pas qu'il me crie dessus, je veux pas qu'il m'engueule ou encore qu'il me force à sortir d'ici. Alors, j'en fais des tonnes. Je lui dis que je suis contente de le voir. C'est la vérité, je suis contente qu'il soit là. Je ne sais pas si je dis ça parce que je le pense vraiment beaucoup et que j'ai le cran de le dire à haute voix ou si c'est à cause de l'alcool qui coule dans mes veines et me réchauffe le coeur. Sans doute un peu des deux. Et puis, j'imagine que c'est la même chose de son côté parce que ses mains viennent se poser sur moi mais finalement, ses mots me prouvent le contraire. Je le comprends plus. Je marche pourtant dans son sens, pour une fois. Je ne fais pas en sorte de l'éloigner, c'est lui qui le fait.

" Wahou ! C'est classe franchement ! Tu marques des points Howard, continue comme ça ! "

Putain mais qu'est-ce qu'il veut à la fin ? Que je sois proche de lui ou que je m'éloigne un peu plus après chaque discussion ? Est-ce qu'il me veut à ses côtés ou est-ce qu'il préfère me voir me trémousser auprès du premier idiot que je croise dans cet endroit ? A vrai dire, je commence à me poser de sérieuses questions et ça me donne encore plus mal à la tête. Entre la musique qui résonne dans mes tympans, les gens qui discutent à droite et à gauche et qui font écho dans mon crâne, j'ai pas besoin que Jaden en rajoute une couche. Je ne veux pas d'un deuxième grand frère. Je ne veux pas qu'il me fasse la morale.

" J'suis grande, j'ai pas besoin de babysitter ! "

Des blondes écervelées.... Des blondes sur qui il pourrait mettre le grappin ? Des autres filles qui seraient en meilleurs états que moi et qui pourraient garder un oeil sur ma petite personne pendant que monsieur irait draguer à droite et à gauche ? Non, désolé monsieur Howard ! Nokia m'a abandonné du moins, j'ai perdu sa trace et je suis seule. Je suis seule dans New-York et pour une fille d'Hampton, je trouve que je m'en sors plutôt bien.

" Et si t'arrêtais de faire le mec chiant et moralisateur et que je te payais un verre, hein ?! "

C'est une question sans vraiment l'être parce que je finis par me détacher de lui. Je lui prends la main et je l'entraîne avec moi jusqu'au comptoir. J'arriver à me frayer un chemin parmi la foule. Je bouscule quelques personnes et je ne prends pas le temps de m'excuser. Je fais ma vie tout simplement et c'est bien comme ça. Je lâche Jaden à quelques pas du bar et j'interpelle le barman, que je prends pour mon pote à cette heure de la nuit et je lui demande deux whisky. C'est bien le whisky, ça monte vite au cerveau. C'est ce qu'il faut pour Jaden.

HANSKA.
[/quote]


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 22:15






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Effectivement, je n'ai pas choisi la meilleure des répliques si je veux l'attirer dans mes bras et passer le reste de la soirée avec elle. Effectivement, j'aurai pu être plus délicat, plus gentil, voir même séducteur. Mais ce n'est pas la solution que j'ai choisi. Parce que je ne suis jamais où on m'attend, parce que j'aime surprendre, mais aussi et surtout, dans le contexte actuel, parce que face à elle, je perds toute logique et tous mes moyens. Plus rien n'a de sens logique face à Mackenzie, j'suis juste paumé et je laisse mes émotions du moment agir pour moi. Que ça soit le sarcasme, le désir ou la violence. Et je continue sur cette lancée en lui suggérant d'avoir des babysitters comme elle le dit si bien pour veiller sur elle. Parce que oui, dans ce genre de situation, Kenzie a beau être adulte, elle mériterait un œil sur elle, un œil responsable qui fasse gaffe à elle. Ses copines ça aurait été sympa, mais si c'est moi, c'est encore mieux, en fait. A moi de faire ce qu'il faut pour qu'elle n'échappe pas à ma surveillance - surveillance rapprochée, très rapprochée-.

Et le rapprochement se poursuit quand elle m'attire vers le comptoir. Non, je n'ai pas répondu à ses deux précédentes interventions, il vaut mieux se la fermer des fois plutôt que de dire une connerie plus grosse que soi. Donc je la suis, et sur ce maigre trajet qui nous sépare du comptoir, mon cerveau semble entrer en ébullition, dans une multitude de réflexions. Pourquoi est-ce que je résiste ? Pourquoi est-ce que j'essaye de la tenir à l'écart ? Pourquoi est-ce que pour une fois, je ne baisse tout simplement pas les armes pour profiter du moment avec elle ? C'est tout ce que j'attends, ce moment, soyons honnête. Alors profite en Howard... Je la suis donc jusqu'au comptoir et à cause du nombre important de jeune alcoolisé près du bar, je me vois obligé de rester près d'elle mais dans son dos. Oui oui obligé, j'ai presque été forcé voyez vous ! Ok, ça m'arrange d'avoir son frêle corps blotti contre le mien, j'avoue.

" N'essaye pas de m'acheter avec du whisky, j'suis pas un mec facile... "

Lui lançais-je au creux de l'oreille. Ca pourrait ressembler à un murmure mais vu le volume sonore dans la boite, ça rend beaucoup plus fort. Bien sur, ma phrase est remplie d'ironie. Je ne sais pas comment elle va comprendre l'ironie avec autant d'alcool dans le sang mais je ne pense pas qu'elle ait oublié que je ferai tout pour l'avoir à moi. Elle comprendra donc surement l'ironie.

" Tu sais que si tu m'payes réellement ce verre, tu t'engages à m'avoir sur le dos toute la nuit ? "

J'aurai pu dire toute la soirée, mais non. Je dis bien toute la nuit et mes mots ne sont pas choisis au hasard. Mon regard non plus. Mon regard malicieux, envieux, posé dans le sien alors que je lui balance ces quelques mots. Tu viens de me tendre la perche que j'attends depuis des semaines pour me rapprocher de toi, Mack, et je n'ai plus envie de perdre la moindre occasion. Tu regretteras surement demain, mais j'aurai au moins eu une soirée pour te faire comprendre ce que je veux.

HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 22:40






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Il y a deux parties de moi qui sont en train de se faire la guerre actuellement. Y en a une qui est beaucoup plus sage que l'autre, qui me demande de me raisonner, de me comporter en adulte responsable et d'arrêter de faire n'importe quoi. Elle me demande de stopper l'alcool, de quitter ce lieu de tensions, de ne pas soutenir les regards qui m'entourent et surtout et avant tout, de m'éloigner de Jaden parce que je finirais par le regretter. Cette partie-là, elle me dit qu'il y a mieux ailleurs, que je laisse juste l'alcool parler pour moi et que tout ça, c'est mal, c'est vraiment mal. Dans le fond, je sais que cette petite voix, elle a surement raison. Pourtant, c'est le démon qui sommeille en moi que je décide d'écouter. C'est lui qui me pousse dans les bras de Jaden lorsque je perds l'équilibre. C'est lui qui me répète encore et encore que je suis plus en sécurité avec lui que quiconque. Il dit savoir quoi faire; Il dit que ce n'est pas grave, qu'on a qu'une seule vie et qu'il faut faire tout ce qu'on a envie de faire pour ne pas avoir de remords par la suite. Il dit qu'il vaut mieux y avoir des regrets, que c'est comme ça qu'on avance et qu'on devient plus fort. Il me dit aussi que Jaden a sans doute raison et que j'aurais bien besoin d'un babysitter parce qu'à chaque fois que je suis seule, je fais n'importe quoi. C'est pas grave, il est là maintenant.

Je ne sais pas pourquoi j'ai bu autant d'alcool. Je connais mes limites pourtant. Je sais que je ne tiens pas plus de trois verres. J'ai voulu suivre le rythme. J'ai voulu tenter une nouvelle fois. J'ai voulu oublier tous mes problèmes et toutes les nouveautés. J'ai voulu m'abandonner, baisser les bras, profiter tout simplement comme peuvent le faire un bon nombre de jeunes de mon âge. C'est vrai, qu'est-ce que je risque de toute façon ? Je veux que Jaden aussi se lâche. Je veux qu'il arrête d'être énerver, triste, déçu, de mauvaise humeur ou je ne sais quoi encore. Je veux qu'il soit heureux, qu'il profite, qu'il s'amuse. Alors sans réfléchir, je lui prends la main et je l'entraîne jusqu'au bar. Je commande deux whisky et le barman ne met que quelques secondes avant de s'activer à la tâche.

Je sens sa présence dans mon dos. Son souffle de rapprocher de ma peau. Un frisson me parcourt lorsqu'il vient me parler à l'oreille et je ne peux m'empêcher de sourire. Jaden, pas un mec facile. Pas un mec facile avec moi. Laissez-moi rire. Je sais que je peux le mettre à mes pieds en un claquement de doigt. C'est surement prétentieux de ma part mais, je sais que c'est le cas. Parce que c'st comme ça entre nous. Je l'aurais toujours, il m'aura toujours. Du moins, il obtiendra toujours tout ce qu'il veut tandis que l'alcool parcourt lentement chaque partie de mon corps. Le barman termine la commande, je lui glisse un billet sur le comptoir en lui demandant de garder la monnaie et je me tourne pour faire face au jeune homme.

" J'aime quand c'est compliqué ! Et puis, qui te dis que c'est pas ce que je veux, t'avoir sur le dos toute la nuit ?! "

Je lui fais un clin d'oeil et je lui tends son verre. Les choses compliquées, c'est mon domaine. Les études cassent gueule, les relations sans queue ni tête, les débordements, les prises de tête, l'envie de m'arracher les cheveux ou de crier pour que tout s'arrête. Ouais, le complexe, c'est mon truc. C'est notre truc à tous les deux. Et je sais parfaitement que je suis en train de m'engager dans une pente dangereuse avec lui. Je sais que mes propos ne renteront pas dans l'oreille d'un sourd. Ce soir, c'est moi qui décide et j'aurais ce que je voudrais. Oui, l'alcool me donne des ailes, du pouvoir et j'aime ça. J'apporte mon verre à mes lèvres sans le quitter des yeux puis, après avoir bu la première gorgée qui m'arrache l’œsophage, je termine le contenu d'une traite. Je ne peux pas m'empêcher de grimacer légèrement une fois que j'ai avalé tout le liquide et je me retourne pour faire glisser mon verre vide sur le comptoir. Ouais, cette soirée promet d'être des plus mémorables, des plus folles et moi, je décide de me bourrer la gueule.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 10 Avr - 23:05






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Avoir son corps près du mien, sa chaleur qui émane de sa petite personne et qui passe jusqu'à moi, son parfum - loin de sentir le chacal - qui vient titiller mes cellules olfactives. Tant de souvenirs qui viennent me frapper en pleine face juste avec ces quelques secondes près d'elle. Parce qu'elle n'est surement pas assez réactive ce soir pour s'en rendre compte, pour réaliser ce qu'il se passe, mais nous n'avons pas été aussi proche, sans se taper dessus, depuis des mois. Depuis notre rupture. Depuis que j'ai brisé ce truc qu'il y avait entre nous. Ca n'a plus jamais été comme ça. Jusqu'à aujourd'hui. Dans notre bulle. Loin de chez nous. Loin d'Hampton. Loin des regards de ceux qui nous connaissent là-bas. Loin de Maddox. Juste elle et moi, dans notre bulle. Nos regards qui se croisent, et nos mains qui nous frôlent. Ca m'a manqué. Elle m'a manqué.

Les mots qu'elle prononce résonnent en moi. Elle aime ce qui est compliqué et elle me veut surement toute la nuit sur son dos. Combien de fois ai-je rêver qu'elle me dise ça ? Des dizaines et des dizaine surement. Mais alors, pourquoi ai-je autant de mal à le réaliser, à l'accepter ? Parce qu'elle est là pour un autre, qu'elle était prête à me tuer y'a deux jours et qu'elle a surement 3 grammes d'alcool qui parcourt son sang ? Parce que tout ça n'est qu'un jeu d'alcool pour elle et qu'elle aura tout oublié demain. Sauf que moi, je n'ai pas bu. Je n'ai rien dans mes veines qui altère mon jugement. Si je la veux ce soir, c'est vraiment parce que je la veux. Pas parce que mon corps lâche prise sous l'effet du whisky. Mais comment résister à cette femme que je veux tant ? Tout bonnement impossible.

" Si c'est l'cas suffit de demander, j'devrais pas trop négocier. "

Evidemment non tu ne négocieras pas Howard, tu rêves de passer ta nuit avec elle, sans ses bras, dans ses draps, contre son corps. T'en rêves au sens propre comme au sens figuré depuis des mois et là qu'elle te tombe dans les bras, tu sembles presque incapable d'agir. Faible va.

Non, il faut que je me reprenne, il faut que j'agisse en homme, il faut que je rentre dans son jeu, que je lui donne ce qu'elle veut ce soir. Je ne me pose jamais de questions et ce n'est pas ce soir qu'il faut que ça commence. Je bois à mon tour d'une traite ce fameux verre que je n'avais pas encore entamé, mes yeux dans les siens, le liquide brûlant dans ma gorge. Je secoue vaguement la tête de droite à gauche comme pour faire passer l'effet puis attrape le bras de Mack.

" Viens là, toi. "

Lançais-je en m'éloignant du comptoir avec elle, retournant sur la piste de danse, dans l'élément de Mack. Je ne suis pas un danseur étoile ou un danseur de salon réputé, mais j'sais bouger, j'me débrouille dirons nous. On avait l'habitude de sortir en boite avec Mackenzie et elle ne s'est jamais plainte de ma façon de danser. Je l'attrape alors contre moi, réduisant à néant l'espace qui nous séparait jusque là et laisse mon corps bouger au rythme de la musique, au rythme de son corps, à elle.

" Hors de question que l'autre pot d'colle soit le dernier mec avec qui tu as dansé ce soir... "

Hors de question parce que tu es à moi, et que tu seras toujours à moi, Mackenzie Clarkson. Un rire au coin des lèvres, un regard joueur, malicieux sur le visage, je ne lâche pas des yeux la demoiselle dont le visage se rapproche dangereusement du mien. Quelle belle sensation d'avoir ses courbes bougeant contre moi... J'ai finalement bien fait de venir à cette soirée.




HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 11 Avr - 10:52






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Je suis dingue de faire un truc pareil. J'aurais du l'empêcher de m'avoir dans ses filets. J'aurais du continuer à danser avec ces mecs tous plus débiles les uns que les autres. Après tout, c'était sans conséquence. Je pouvais arrêter quand je voulais alors qu'avec Jaden, c'était différent. Oui, au lieu de jouer la simplicité, j'ai décidé de me jeter à bras ouverts vers mon ex. Je me suis dangereusement rapprochée jusqu'à ce qu'il accepte lui aussi de jouer avec moi. Je savais que je n'aurais pas eu de mal à le convaincre. Après tout, c'est ce qu'il veut, nan ?! Il veut que je lui tourne autour, il veut m'avoir à porter de mains, il me veut juste pour lui et ce soir, cette nuit, je lui en donne l'opportunité alors, autant la saisir. Sauf que voilà, dans l'euphorie de la soirée, je ne réfléchis pas, j'agis. Je ne passe pas par quatre chemins pour lui faire comprendre mes intentions. Je lui dis aimer quand c'est compliqué mais ça, je pense qu'il en a conscience sinon, on ne serait pas sortis un an et demi ensemble. Je lui dis vouloir passer la nuit à ses côtés et sa réponse me fait sourire en secouant la tête de gauche à droite d'un air désabusé.

" Pas trop négocier ? C'est moi qui décide ce soir ! "

J'aime bien avoir toutes les cartes en mains. J'aime bien quand c'est moi qui dirige le jeu. Avoir le plein pouvoir. Seulement voilà, on ne va pas se mentir avec Jaden, c'est difficile de l'avoir. Il est tout aussi têtu que moi. Voire pire parfois. Il a un caractère de merde et moi aussi et c'est pour cette raison que ça fait souvent des étincelles. Ce soir, je veux en voir mais je veux de belles étincelles, je veux quelque chose de grandiose, quelque chose qui détruit tout sur son chemin sauf nous. Pas nous. Pas cette nuit.

Je termine mon verre d'une traite avant de grimacer et de reposer ce dernier sur le comptoir. Jaden, il m'observe faire et il met quelques secondes à peine avant de me rejoindre. Finalement, il me prend le bras et je croise les doigts pour que la soirée continue et qu'il ne me traîne pas de force dehors. Un large sourire de dessine sur mon visage lorsque je m'aperçois qu'on ne va autre part que sur la piste de danse. Là, je me sens bien, je me sens à ma place. Je ne sais pas si c'est à cause des cours de danse que m'a fait prendre ma mère lorsque j'étais gamine histoire de bien rentrer dans le rang de la petite fille modèle, avant que je ne me rebelle mais, c'est le cas. La musique résonne dans mes oreilles, les battements de mon coeur s'alignent avec le doux son qui sort des caissons et je me sens enfin vivante, libre. Je ne prête plus aucune attention aux personnes qui m'entourent et qui, elles aussi bougent en essayant de suivre la musique qui va et s'emballe un peu plus après chaque seconde. Tout ce qui compte c'est le bruit. Et lui aussi. Son corps qui bouge contre le mien, son sourire qui en dit long sur ses intentions et ses mains posées sur moi. Je descends légèrement sur mes jambes avant de remonter jusqu'à son visage, ses lèvres que j'effleure légèrement sans pour autant lui donner la satisfaction de les avoir rien que pour lui, pas maintenant. C'est encore trop tôt. Ça ne serait pas marrant si je craquais déjà. Je passe mes bras derrière sa nuque, je ne me décolle pas et je souris contre ses lèvres.

" Hors de question que ça soit la dernière chanson sur laquelle je danse ce soir... "

Murmurais-je avant de le lâcher complètement pour me retourner, satisfaite de moi-même. Je suis diabolique mais gentille pour une fois. J'aurais pu l'envoyer balader dès le début. Non tout ce que je recherche ce soir, c'est lui. Je veux le faire péter les plombs. Je veux qu'il finisse par avoir envie de me sauter dessus mais pas pour me lancer des trucs à la gueule, pas cette fois. Je veux le retrouver. Je veux l'ancien Jaden. Je ferme les yeux, je me concentre sur la musique et je tente d'oublier tout le reste. Je recharge mes batteries parce que je sens que la soirée va être longue.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 11 Avr - 12:25






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

C'est elle qui décide ? Aucun soucis pour ce soir ! Pour une fois qu'elle prend des bonnes décisions, du moins des décisions qui me plaisent, je ne vais pas plaindre et faire le chieur à vouloir avoir le dernier mot. Si son dernier mot demande qu'on passe la nuit ensemble, je lui laisse volontiers l'avoir. Le seul petit point qui vient noircir l'image et qui m'inquiète une fraction de seconde, c'est plutôt de savoir quel va être son premier mot demain matin. Quand elle aura réaliser ce qu'elle vient de faire, la nuit qu'elle vient de passer, et avec qui... Mais bon, je réfléchirai à tout ça demain, en même temps qu'elle, n'allons pas se pourrir la soirée avec ce genre de pensées négatives.

Je l'attire donc sur la piste de danse, après avoir fait glisser la substance brûlante dans mon gosier. Ca fait du bien quand même, avouons le. Ses mains qui entourent ma nuque et son visage qui se rapprochent dangereusement du bien, ses lèvres qui frôlent les miennes. Joue pas trop non plus Mack, tu ne vas même pas en finir une de danse si tu continues sur ce terrain là. Mais au fond, moi aussi j'ai envie de résister, de faire durer l'envie, de faire patienter l'excitation. Parce que c'est ça qui nous fait vibrer, ça qui nous a rendu dans le passé accroc un à l'autre. Cette tension palpable, ce désir volatile qui passe constamment dans notre bulle. Ca ne peut pas être simple, facile. Elle ne peut pas se donner tout simplement à moi, ça serait moins intéressant, moins attractif, vous voyez ? Je ne veux pas d'une Mackenzie facile qui me tombe dans les bras, ça ne serait pas elle. Je n'aurai même pas la satisfaction de l'avoir faite craquer. Même s'il faut avouer que ce soir, avec cet alcool, la satisfaction sera forcément diminuée.

" J'suis prêt à te faire danser toute la nuit. "

Lançais-je à son oreille alors qu'elle vient danser contre moi, dos à moi. Mes mains viennent frôler ses courbes, jusqu'à glisser sur ses hanches et suivre le mouvement de ces dernières, au rythme de la musique. Son corps au plus proche du mien me fait ressentir des choses que je n'avais pas ressenti depuis un bon moment. Depuis elle, en fait. Et pourtant, Dieu sait que j'en ai eu entre les mains des corps féminins depuis. Des dizaines surement. Mais ce n'est jamais comme ça. Je ne sens jamais ce courant électrique me parcourir quand mes doigts frôlent une peau. Je n'ai jamais autant envie d'embrasser cette personne. Je ne me sens jamais autant connecté, autant dans ma bulle. N'importe quelle femme qui pourrait me frôler à ce moment précis ou essayer d'attirer mon attention, échouerait. Parce qu'il n'y a qu'elle. Parce que je ne vois qu'elle. Et même si je tente tant bien que mal de me convaincre que je ne ressens plus rien, ce soir, je ne peux physiquement pas lutter.

" T'as rien perdu de ton sens du rythme et d'la façon de manier ton corps à ce que je vois... "

La façon de manier son corps... Plus sous entendu tu meurs, non ? Surtout quand je profite de ce rapprochement pour glisser ma main sur sa taille, sur son ventre, sous ce frêle tissu qui la recouvrait à peine. La douceur de sa peau sur la chaleur de la mienne m'étire naturellement un sourire, un large sourire, et une poigne qui la rapproche tant et plus de moi. Mes lèvres viennent titiller son cou, se poser dessus, laissant mon souffle glisser sur elle. Cette sensation si lointaine qui revient si subitement, je semble avec du mal à la contrôler et à l'apprivoiser. Faire les choses en douceur ce soir, j'ai du mal. Tu ne partiras pas Mackenzie, pas ce soir. Tu ne partiras pas sans moi. Tu n'iras pas loin de moi. Tu es à moi, ce soir.


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden),

Revenir en haut Aller en bas
petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Petite erreur d'image.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: ✰ BROOKLYN :: ✰ CONEY ISLAND :: ✰ MANHATTAN BEACH-
Sauter vers: