AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSTRUCTION, RÉOUVERTURE PRÉVUE POUR OCTOBRE

Partagez|

petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 14 Avr - 20:44






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Et finalement, Jaden nous dévoile enfin sa véritable nature. Je sais que c'est difficile pour dire des choses comme celle-ci pourtant ce soir, je ne sais pas si c'est le fait que j'ai bu ou si c'est simplement le fait de me retrouver mais, il semble beaucoup plus à l'aise à expliquer ce qu'il pense et ce qu'il ressent. Je ne doute pas une seule seconde que je pourrais lui en faire dire plus sur le sujet mais, ce n'est pas ma priorité à cet instant. A vrai dire, c'est même le dernier de mes soucis. A l'instant présent, je me fous pas mal qu'il veuille ou non me partager, je m'en fous s'il couche avec d'autres filles, je m'en fous de qui il compte rejoindre après. Je ne veux pas penser à tout cela car je sais que ça gâchera le moment présent. Je ne veux pas avoir à me braquer et passer à autre chose, tout arrêter en si bon chemin. Je veux continuer.

" J'aime bien quand tu dis des trucs comme ça... "

Jaden a beau être le pire des connards, je dois bien reconnaître le fait qu'il a toujours pris soin de moi. Il a toujours fait en sorte que je me sente bien, il a toujours répondu à mes demandes et il est vrai que je me sentais plus en sécurité avec lui que quiconque. Je n'avais plus envie de me détacher de lui. Je voulais le sentir à mes côtés à chaque minute pour ne pas qu'il parte, qu'il s'enfuit en réalisant ce qu'il était en train de faire. Je finis par réussir à ouvrir la porte de ma chambre et à cet instant précis, on était coupés du monde. On rentrait chez moi et personne ne pouvait venir gâcher ce moment.

Je lui précisais que je ne comptais pas le faire visiter. D'abord parce que c'était petit et qu'il y avait pas besoin de faire le tour. Ensuite, parce que je n'avais pas le time tout simplement. Y a mes hormones qui ne pouvaient pas attendre, qui avaient besoin d'agir. Mes lèvres qui avaient besoin des siennes pour survivre. Mes mains qui voulaient redécouvrir chaque parcelle de son corps. Et mes yeux qui le bouffaient du regard tout simplement. Plus de robe. Plus de tee-shirt. Bientôt plus de jeans. Je ne contrôlais plus rien, je me laissais totalement aller. Je ne pense plus, j'agis tout simplement. Toujours un peu plus proches. Ses lèvres qui descendent sur mon corps me font pousser un léger soupir de plaisir. Putain, je ne sais pas si c'est à cause de cette soirée, de tout ce que j'ai pu boire et fumer ou si c'est tout simplement parce que ça faisait longtemps mais, j'ai l'impression que toutes les sensations que je ressens sont triplées. Assez rapidement, je me retrouve allongée sur le lit et je tire Jaden vers moi en l'attrapant par le cou. Mes doigts se resserrent légèrement contre sa nuque comme pour l'emprisonner et le forcer à rester près de moi. Nos derniers vêtements s'éloignent à leur tour pour laisser derrière eux deux corps complètement attirés l'un contre l'autre, comme deux aimants censés se retrouver. C'est écrit. C'est le destin. C'est comme ça. Ma jambe glisse le long de la sienne, mes dents viennent titiller sa lèvre inférieure que je mordille avec envie. Putain, qu'est-ce que c'est bon de se retrouver.

" T'es beau... "

Glissais-je d'un ton totalement détaché, innocent, inconscient dans un murmure entre deux baisers. Peut-être parce que je suis incapable de lui dire ce que je ressens vraiment. Ouais, même bourrée, j'arrive pas, c'est plus fort que moi. Handicapée des sentiments va !

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Sam 15 Avr - 9:33






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Evidemment que tu aimes bien quand je dis des choses comme ça. C'est tellement rare, ça m'arrache tellement la gorge étage par étage de prononcer ces mots, forcément ça te plait. Je ne dis jamais ce que je ressens, ce que je pense, ce que je veux réellement d'elle et avec elle. Est-ce à cause de l'alcool dans ses veines que j'dis tout ça ? Oui et non. Je le dis parce qu'au fond, j'en ai besoin. Que ça me ronge de l'intérieur de l'intérieur de ne rien dire, qu'elle ne sache pas ce que je pense. Mais l'alcool aide. Parce qu'inconsciemment, je sais que sous cette dose d'alcool, elle n'aura ni le cœur ni la force de riposter, d'aller contre moi, de me remballer. Elle va juste prendre tous les bons mots, tous les bons moments et c'est tout. Le fait qu'elle ne s'en rappellera probablement plus demain ? C'est pas un soucis. Si j'ai encore envie qu'elle s'en rappelle, je lui redirai. Si l'envie n'y est pas, je me serai libéré ce soir et on reprendra comme si rien n'était. Merci le whisky !

Mais pour l'instant, je compte bien me rappeler des minutes, des heures qui arrivent. Nous nous retrouvons dans sa chambre, sur son lit, nus comme des vers et proches comme des aimants. Les retrouvailles des amants maudits. Ca fait presque titre de grand roman, non ? Aller, laissez nous rêver au moins cette nuit. Une chaleur folle émane de mon corps, de son corps, de nos corps qui se touchent. On s'croirait dans la charrette de Titanic pendant l'acte entre Jack et Rose. Deuxième référence, j'me sens auteur ce soir dis donc... Et là elle me dit que je suis beau. Je souris. Je ne peux m'empêcher de sourire. Allongé au dessus d'elle, ses jambes qui cherchent les miennes, ses yeux plongés dans les miens, et son regard doux qui me dit que je suis beau. Bordel, enregistre bien ce moment Howard, t'en as pas vécu beaucoup des comme ça. Mais Howard reste Howard...

" Oui, je sais... "

Et je ne peux pas non plus m'empêcher de retenir un rire. Un vrai rire. Un rire complice, un rire qui n'est ni moqueur, ni provocateur, ni en coin. C'est un vrai rire. Un rire qui montre à quel point je me sens bien, je me sens moi-même à ce moment précis. Bon sang que ça fait du bien. Qu'elle me fait du bien cette fille. Et je ne parle pas d'un point de vue physique, bande de pervers ! Enfin un peu quand même. Parce que je me sens physiquement bien, bien de l'intérieur, détendu, apaisé, je dirai presque heureux si je n'étais pas aussi coincé sur le sujet.

" Mais t'es sacrément agréable à regarder aussi. "

Je ne pouvais pas dire que ça quand même. En temps normal, bien sur que j'aurai pu. Je l'aurai même fait. Mais pas ce soir. Je ne veux pas briser le moment ce soir. Je suis faible ce soir. Heureux mais faible. Faible de me sentir heureux peut-être. Mais j'ai choisi de réfléchir à tout ça demain...

Mon corps contre le sien, nos regards, nous sourires qui se cherchent, nos lèvres qui se trouvent tant et plus, nos mains qui se touchent, se redécouvrent. Aussi loin que je me rappelle, je ne crois pas l'avoir un jour autant détaillé avec mes yeux et la pulpe de mes doigts, cette femme. Je la regardais, bien sur. Parce qu'elle m'a toujours attiré au plus haut point. Mais la regarder comme je la regarde aujourd'hui ? Je ne crois pas l'avoir déjà fait. Comme un passionné, obnubilé, captivé. Elle me captive ce soir. Et j'ai envie de lui montrer, de lui faire comprendre, sans lui dire, parce que je suis encore une fois bien incapable de le dire. Je veux la faire se sentir unique ce soir, se sentir princesse, et pas uniquement pour me foutre d'elle en utilisant ce surnom pour une fois. Je veux m'occuper d'elle et rien que d'elle. Mes lèvres couvrent chaque parcelle de son corps, insistant plus à certains endroits qu'à d'autres. Je sens ses ongles qui s'accrochent à moi comme pour m'empêcher de m'enfuir et ça me donne encore plus envie de continuer, de lui refaire découvrir mon monde, de la faire plonger la tête première dans ce monde avec moi. Et nous nous rapprochons tant et plus, jusqu'à ne faire plus qu'un tous les deux, juste elle et moi, inséparables, inébranlables - je trouvais le mot bien choisi...-. Nos respirations s'accélèrent, mon cœur loupe un battement sur deux, mes mains se serrent sur elle, sur les draps, mes pupilles se dilatent, mes muscles se contractent... Qu'est-ce qu'elle m'avait manqué.


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Sam 15 Avr - 11:36






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Jaden, il fait pas dans la poésie, les grands discours et les mots doux. A vrai dire, rien que le fait de me faire part de ses pensées, c'est compliqué pour lui. Comme s'il avait besoin de se cacher, de garder une carapace autour de lui pour ne pas souffrir. Pourtant, ce n'est pas comme si j'avais essayé de le briser, comme si j'avais fait quoique ce soit qui pouvait lui nuire, bien au contraire. J'ai toujours fait en sorte qu'il se sente bien avec moi et puis, je pensais qu'on se connaissait depuis assez longtemps pour se faire confiance. Moi, je lui faisais confiance. Je lui avais tout donné avant d'apprendre qu'il voyait une autre fille. Je ne savais pas depuis combien de temps or, je n'avais pas cherché à comprendre. Il m'avait trahi et c'était suffisant pour mettre un terme à notre relation. J'aurais tout de même aimé qu'il me retienne. Qu'il me donne des explications même si je n'avais pas envie de les entendre. Peut-être qu'on en serait pas là aujourd'hui. Peut-être que j'aurais fini par lui pardonner. Aller savoir. En tout cas, ce que je retenais moi, c'était qu'il avait toujours du mal à me dire les choses mais, le fait qu'on ne soit plus ensemble ou le fait que j'ai bu, l'aidait tout de même un peu. Ça commence avec un tu m'as manqué et ça continue avec un je te partage pas. Ouais, je trouve ça plutôt mignon. D'une façon ou d'une autre, j'espère m'en rappeler demain.

Bref, assez rapidement, on arrive dans ma chambre et nos vêtements ne font pas long feu. Allongés sur mon lit, je ne peux pas me retenir de contempler la moindre parcelle de son corps comme si c'était la première fois que je le voyais. Je crois surtout que ça faisait tellement longtemps que je ressentais le besoin de le redécouvrir comme au premier jour. Mais les choses étaient malgré tout différentes. A l'époque, je n'étais pas très à l'aise. Faut dire que ça faisait pas mal de temps que je fantasmais sur le meilleur ami de mon frère. Je m'étais dit que ça serait le seul auquel je ne toucherais pas. Je sais, dit comme ça, je passe vraiment pour la petite soeur qui se tape tout le monde, tous les potes de son frère mais... c'est pas le cas. Du moins, je ne vois pas les choses de la même manière. Et puis Jaden, c'était différent. Alors, je lui ai dit qu'il était beau. C'est complètement débile mais, c'était ma façon à moi de lui dire que je tenais à lui. J'ai bu mais, je crois que j'ai pas bu assez pour lui dire ce que je ressens vraiment au plus profond de mon être. Alors, c'est déjà un bon début. Et ça le fait rire. Et ça me fait rire évidemment. C'est pas un rire faux. C'est pas un rire sarcastique comme ceux qu'on utilise quand on s'engueule. C'est pas un rire provocateur qui veut dire vas-y, saute-moi dessus si t'en as le courage. Ce sont de vrais rires et ça fait vraiment du bien au moral. Moi au guise de réponse, je lui mets une petite claque sur la joue parce que c'est pas ce qu'on répond à une fille quand elle vous fait un compliment.

Et il le dit à son tour. Alors, je souris et je l'attire contre moi pour venir poser mes lèvres contre les siennes. C'est pas un baiser pour l'encourager à poursuivre. C'est un vrai, un sincère, un qui veut dire merci. Un baiser qui aurait pu dire je t'aime si j'en avais eu le courage. Mais, j'ai que ça à lui offrir et, il a que ça à m'offrir. Alors, comme on est pas doués avec les mots, on décide de les oublier et laisser parler nos corps qui ne font désormais plus qu'un. Nos corps qui parlent entre eux, qui dansent, qui sont contactés, en parfaite harmonie. Ma respiration qui tente de se caler au rythme de la sienne mais qui s'emballe un peu trop par un moment. Et son souffle contre ma peau qui me met la tête à l'envers, qui m'oblige à fermer les yeux pour profiter du moment, pour enregistrer le moindre son, le moindre mouvement et tout oublier à la fois. J'ai l'impression d'être dans un autre monde, sur une autre planète, loin des problèmes, de la réalité, de New York ou encore d'Hampton. Je suis ailleurs et j'aimerais y rester pour l'éternité. Mes mains glissent le long des draps, mes lèvres effleurent sa peau et y laissent parfois quelques marques et j'oublie le passé. J'oublie le passé jusqu'à le stopper, le pousser sur le lit. Alors, je le dévore du regard en souriant parce que je sais qu'il déteste quand je fais ça, quand je veux prendre le contrôle des choses. Mais je sais aussi qu'il aime ça parce que franchement, je ne serais pas moi-même si je ne souhaiterais pas avoir le dessus à un moment où à un autre. Je pose mes bras de part et d'autre de son visage et mes lèvres se posent contre sa peau, ma langue ajoute parfois son grain de sel et je le fais languir ainsi un certain moment. En souvenir du passé. Parce que quoi qu'il se passe entre nous, j'aimerais toujours autant le faire péter les plombs. Jusqu'à ce qu'il soit sur le point d'exploser alors, j'attrape ses lèvres pour ne pas l'entendre râler et je reprends cette folle danse endiablée qui nous avons entreprise quelques minutes plus tôt.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Sam 15 Avr - 21:53






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Qu'est-ce que je n'apprécie pas chez cette fille ? Qu'est-ce qui ne me plait pas quand je pose les yeux sur elle ? Qu'est-ce que je n'aime pas quand je suis avec elle ? En voilà une grande question sur laquelle il faudrait que je me penche un bon moment pour trouver une réponse correcte. En première idée, je répondrais surement à l'instinct en disant que je la hais du plus profond de mon être quand elle me fait galérer, qu'elle me fait attendre, qu'elle me fait passer en second. Mais au fond, si je suis tout à fait honnête, c'est surtout ça que j'aime chez elle. Le fait que ça ne soit jamais simple, jamais acquis, jamais sur. Le fait que je doive donner de ma personne, que je doive me découvrir moi-même en essayant de l'attirer dans mes filets. Le fait qu'on s'crie dessus, qu'on s'balance des trucs à la tronche, qu'il n'y ait pas de filtre entre nous. Serai-je autant attaché à ce bout d'femme sans ça ? Je peux vous répondre que non, sans hésiter une seule seconde. C'est ça qui fait ce que nous sommes et aujourd'hui encore je peux le voir. Même après des semaines d'absence. Même après une rupture.

J'aime et je déteste à la fois quand elle me fait attendre. J'aime et je déteste qu'elle veuille me brimer, me bloquer, m'enlever le contrôle. Je la hais à ce moment précis, je la hais de me faire attendre, mais au fond, j'aime tellement cette sensation d'avoir un réel objet de désir entre les mains, de devoir lutter contre moi même.  Mais je la déteste quand même alors je dois lui faire savoir.

" J'te hais Kenzie. "

Ouais tu parles. Allongé nu, sous son corps aussi peu vêtue, transpirant de plaisir, respirant trop vite et le regard prédateur. Tu parles. Tu ne la hais pas du tout Howard. Et elle le sait très bien. Mais elle me fait taire. Comme j'aime qu'une femme le fasse. Comme j'aime qu'elle le fasse. En m'embrassant. En agrippant mes lèvres pour qu'il ne puisse plus en sortir de mots qui ne lui conviennent pas. En jouant avec ma langue, en torturant ces pauvres lèvres. Mais surtout, en mettant fin à cette attente qui devenait interminable. Enfin elle laisse exploser cette dose de désir, pour faire place à une dose de plaisir encore plus forte. J'me demande comme ma carotide peut encore rester gentiment dans ma gorge et pas en sortir au vu de l'allure à laquelle mon cœur lui envoie du sang. C'est affolant. Ca serait presque inquiétant dans un autre contexte. Non mais j'vous jure, j'ai un rythme comme ça sur un terrain, j'fais arrêter le match !  Mais pour l'instant, le match, je ne veux l'arrêter sous aucun prétexte. Sous aucun prétexte je ne veux arrêter de sentir ce courant électrique qui me parcourt, sentir ses courbes sous mes doigts, sentir sa peau contre la mienne, sentir cette satisfaction sortir de sa bouche... Je ne veux rien arrêter. Je veux profiter, encore et encore. Alors je la tire contre moi, je la bloque même contre moi, dans mes bras, son frêle corps contre le mien, soyons franc, pas beaucoup plus épais. Ma main agrippe fermement sa nuque, l'autre vient enserrer sa taille, et mes dents retrouvent le chemin de son cou bien rapidement. Je ne veux pas arrêter. Je veux la sentir à tout point de vue, dans tous les sens du terme, avec moi. A moi. Et tant pis si je serre trop fort. Et tant pis si je laisse des marques. Et tant pis si on nous entend. Tous ces détails sont les derniers de mes soucis et passent bien après ce moment. Notre plaisir à tous les deux.


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Dim 16 Avr - 11:47






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Le moment, il est presque parfait. Je dis presque parce que je ne suis pas tout à fait moi-même. Je ne pense pas qu'on en serait là si je n'avais pas vu ce soir. Après tout, je lui en veux encore à Jaden. Je lui en veux de m'avoir trompé, je lui en veux de ne rien avoir fait pour arranger les choses, je lui en veux d'être venu s'installer ici alors que je tente encore de faire le deuil de notre relation. Oui, j'ai du mal à l'oublier. C'est la première fois que j'ai du mal à oublier un mec. Faut dire que c'est la première fois que je m'attache autant, que je me donne à cent pour cent pour qu'une relation dure, marche. J'ai tout donné. Peut-être pas assez. Pas assez apparemment. Ou alors, on est juste pas fait pour être ensemble lui et moi. J'y crois pas tellement quand je dis une chose pareille. Après tout, on en serait pas là si jamais on était pas compatible. Pas là au niveau du lien qui nous unit mais aussi de ce qui est en train de se produire à ce moment précis.

Je joue avec ses nerfs. A croire que j'aime ça. J'aime le voir s'énerver. J'aime le voir perdre le contrôle alors que je gagne en puissance. Je pense que c'est pour ça qu'on aime autant se battre lui et moi. On aime avoir le plein pouvoir, on aime voir l'autre craqué, totalement désarmé. J'en joue un peu. Beaucoup. Je lui fais perdre sa patience légendaire... quoique, s'il en aurait un temps soit peu, je pense que le monde entier serait au courant. Ça me fait marrer. Ça le fait me haïr. Et j'aime ça. C'est tellement plus facile de me dire qu'il me déteste que d'avouer qu'il est dingue de moi, totalement accro. Ouais Jay, je sais que tu m'aimes. Parce que je t'aime. Mais on ne se le dira jamais. C'est trop facile. Ou peut-être trop dure. J'en sais rien.

J'embrasse ses lèvres pour le faire taire. J'ai rien à répondre à cela si ce n'est un léger sourire qui illumine mon visage comme s'il venait de me faire la plus belle déclaration d'amour de tous les temps. J'aurais pu lui répondre que je le haïssais aussi mais, pas la peine. Il le sait déjà. J'ai l'impression que ma respiration est totalement dissociée des battements de mon coeur qui s'emballent tellement que plusieurs manquent à l'appel. Mes lèvres brûlent d'impatience de retrouver les siennes à chaque fois que j'ose m'en décrocher et chacune de ses caresses provoque en moi un volcan de sensations que je ne pourrais décrire tellement c'est intense. Se quitter pour mieux se retrouver. Putain, je comprends ce que ça veut dire maintenant. Moi qui pensais que c'était un proverbe débile pour vous faire replonger. Non, c'est réel. Je laisse la souffrance s'éteindre et je lui donne ce qu'il a envie. Mais il en demande toujours plus et sa poigne vient de refermer contre ma nuque et ma taille alors, je ne peux m'empêcher de laisser échapper un léger gémissement. De plaisir, de douleur. J'en sais rien. Un mélange des deux surement. Mais c'est agréable, je ne lui demanderai pas de s'arrêter. D'ailleurs, mes ongles viennent légèrement griffer sa peau comme pour lui dire ouais, ça fait mal mais, continue. Faut dire que si Jaden faisait dans la douceur, ça se saurait. On a jamais été tendre l'un envers l'autre. A croire que celui qui fera souffrir le plus l'autre aura gagner. C'était peut-être ça le but de toute cette histoire. Et c'est surement pour cette raison qu'on a pas besoin de parler pour se comprendre. Je soupire en repoussant mes cheveux sur le côté, penchant légèrement la tête pour lui faciliter l'accès sans pour autant m'arrêter dans mes mouvements. Je crois que mes voisines de palier vont me détester de faire autant de bordel à une heure pareille. La petite nouvelle qui commence déjà à ramener des mecs dans sa chambre... Quelle réputation ! Mais je m'en fous. Je m'en fous parce que je m'éclate, que je profite de cet instante et les autres n'ont qu'à aller se faire foutre -dans tous les sens du terme.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 17 Avr - 22:23






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

La complicité. La fusion. L'osmose. Voilà pourquoi Mackenzie c'est Mackenzie, qu'elle est unique et différente des autres pour moi. Je ne l'ai pas choisi. Je ne me suis pas levé un matin en m'disant "  tiens, aujourd'hui tu vas risquer de perdre ton meilleur pote en te tapant sa sœur ! ". Non, c'était pas ça le but de ma vie. Me compliquer l'existence, me mettre au milieu de constants reproches et disputes. Mais c'est le destin. Je n'y crois pas à ces conneries, sauf pour elle. Tout simplement parce que je ne trouve toujours pas, après tant d'années, de moyens rationnels d'expliquer ce qu'il y a entre nous. On ne devrait pas être ensemble. On ne devrait pas être autant connecté. On se fait du mal, on devrait s'éviter. Mais non. On fait tout le contraire, depuis toujours. Mais ce soir, quand je suis dans ses bras, son corps contre le mien, ses battements cardiaques calqués sur les miens, ses ongles dans mon dos et ses cuisses enserrant mon bassin, je me rends bien compte que ce que je ressens pour elle ne peut être du qu'au destin. C'est indéniable, inévitable, je ne peux pas faire autrement qu'avec elle. Quand ses mains s'accrochent à moi, quand mes yeux se plongent dans les siens alors qu'on ne fait plus qu'un, je ressens des trucs que je ne ressens jamais avec d'autres. Et pourtant... Faites qu'elle le lise jamais ça -ouais tu parles- mais mon lit en a vu passer des filles avant elle, et depuis elle. Je ne les compte plus, je les enchaine comme disent certains. Parce que je refuse de m'attacher, je ne veux pas. Je l'ai déjà fait et j'ai morflé. Mais tout ça pour dire qu'avec cette ribambelle de femmes, je ne ressens pas ça. Parce qu'elles ne sont pas elle.

A moi de reprendre les choses en main. A moi de reprendre le contrôle. Alors que la demoiselle est assise sur moi, je me redresse, m'assois à mon tour sur le lit pour la faire se lever de mon emprise. Mais pas trop loin. Qu'elle ne s'éloigne pas. Je me relève alors du lit d'un bond, mais pas tout seul. Avec elle dans mes bras. Avec mes mains qui agrippent fortement ses cuisses de chaque côté de ma taille. Avec ma poigne qui se resserre sur elle. Avec mon regard provocateur, envieux, prédateur. Je ne joue pas, je ne m'amuse pas, j'ai envie. Et toute la nuance est à prendre en compte. Avec la jolie créature dans les bras, je fais les quelques pas qui me sépare du bureau, bureau que je vide d'un revers de la main sans me demander une seule seconde ce qu'il y a dessus. J'assois Mack sur ce dernier, colle mon corps chaud à elle et lui murmure :

" J'espère qu'il est résistant et qu'il grince bien pour faire chier tes voisins. "

Emmerdeur jusqu'au bout, oui. Mais surtout j'annonce une fois de plus la couleur. Je ne suis pas là pour faire dans la dentelle avec elle, dans la douceur et le romantisme. Elle ne pensait quand même pas que j'allais ranger ses cours ou autres tucs inutiles trainant sur son bureau ? Que j'allais la couvrir délicatement de la couette dans mes bras ? Ca ne lui aurait même pas plu de toute façon. Là c'est fougueux, brutal, presque violent. Mes gestes sont affirmés, brusques. Mes baisers sont passionnés, vivants, mes dents s'y mêlent. Ses cheveux me servent d'attache, ses cuisses de prise. Je veux qu'elle se sente entièrement à moi, entièrement prisonnière de mon étreinte, de ma présence. Qu'elle en ait mal mais qu'elle aime en avoir mal. Qu'elle en crie de douleur et de plaisir. Qu'elle me repousse mais en redemande. Je veux que ça soit comme avant, mieux qu'avant, mille fois mieux qu'avant. Et je veux tellement qu'après plusieurs minutes, plusieurs longues minutes, un rythme cardiaque carrément déréglé, et les jambes qui commencent à flageller, nous arrivons à l'extase, laissant l'entourage universitaire profiter auditivement de nos satisfactions...


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Lun 17 Avr - 23:20






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Et voilà que je perds le contrôle. De toute façon, je n'aurais jamais réussi à terminer. Je ne sais pas si c'est à cause de la journée que j'ai passé, de la soirée passée à danser ou de l'alcool mais bordel, je suis autant claquée qu'en pleine forme là. Jaden lui, il semble au meilleur de sa forme et je me rends compte qu'il devait vraiment rien faire avant de me rejoindre dans ce bar. Du moins, il n'était pas avec une autre fille. A moins qu'il ait vraiment gagné en endurance à force du temps... J'espère pas pour lui le petit con ! Il finit par s'asseoir et me repousse légèrement alors moi, je fronce les sourcils. Nan mais t'es sérieux Howard, tu penses vraiment qu'on a fini là ?! Ah ouais nan, c'était une fausse alerte ! Il finit par se lever en m'agrippant les cuisses et moi, je m'accroche encore plus à lui pour pas tomber. Quand il me regarde comme ça, j'ai vraiment envie de me jeter sur ses lèvres mais, je me retiens. Je détaille le moindre de ses traits du visage comme si je pouvais le perdre demain. J'ai vraiment l'impression d'être importante, unique à ses yeux. Dans les moments-là, je crois que c'est aussi intense que s'il me disait qu'il m'aimait sauf que ça veut juste dire putain, j'ai envie de toi Kenzie ! Je pense que je m'en contenterai pour cette nuit. Il s'approche du bureau et je suis trop occupée à l'observer pour m'intéresser à ce qu'il fait. J'entends juste un bruit assez important et quand je tourne la tête, je vois qu'il a foutu toutes mes affaires par terre pour pouvoir m'asseoir sur le bureau. Le bureau sur lequel je travaille bordel !

" Putain Jayden Howard je... "

Je m'apprête à l'engueuler. A vrai dire, j'avais vraiment envie de l'engueuler. D'une part parce que j'avais tous mes cours sur ce bureau et surtout des documents que je devais rendre en tant que petite nouvelle à Columbia. Je m'étais fait chier à tout trier alors que pourtant, l'organisation, c'est pas tellement mon truc. J'allais devoir tout refaire et y avait surement des feuilles qui avaient volées en dessous de mon lit. Me foutre à quatre pattes pour récupérer des papiers plein de poussière, c'était pas tellement mon délire. Mais, je sais qu'il m'aurait surement dit d'arrêter de jouer la petite fille modèle alors que je suis loin de l'être. Fais pas ta mijaurée Clarkson ! Qu'est-ce que je déteste quand il dit des choses comme ça. D'autre part parce que c'était vraiment pas cool de réveiller mes voisins ou plutôt voisines -à moins que certaines aient de la compagnie. Je suis censée garder ma réputation de petite fille modèle et c'est pas en me tapant mon ex et en faisant grincer le bureau que je vais garder cette image. Mais une fois de plus, j'entendais sa voix dans ma tête qui me disait de me la fermer au lieu de raconter des conneries. Alors oui, je comptais vraiment l'engueuler mais, il a réussi à me faire taire ou plutôt l'inverse en reprenant le contrôle des choses. Avec son regard qui brûle d'envie, ses mains qui agrippent mes cuisses avec une telle force, ses dents dans ma peau et ses gestes de plus en plus violents, secs, rapides moi, j'arrive pas à l'engueuler. J'arrive juste à crier de nouveau et serrer les dents pour me faire taire. Je le regarde avec une envie de le bouffer mais aussi de le tuer pour me torturer de la sorte. Putain Howard, je te déteste. Je te déteste sans doute autant que je t'aime à cet instant précis. Ouais, je te le dis pas et n'espère pas que je te le dise mais, je t'aime. Ou plutôt, j'aime ce que tu fais. J'aime quand t'agis comme ça. J'aime cette relation qu'on a. J'aime le fait que ça soit aussi agréable que douloureux. Parce qu'y a que lui pour me faire ressentir ses choses avec une telle puissance.

Et c'est la fin. Et je suis vidée. J'ai l'impression d'avoir couru un marathon. Et encore, c'est peu dire. Je pense que demain, j'aurais plus de voix, j'arriverais plus à me lever, je serais juste une larve qui a besoin de repos. Je pense avoir réussi à éliminer tout l'alcool que j'ai ingurgité ce soir après cette séance de sport intensive, autant parfaite qu'épuisante. A vrai dire, je pense aussi que c'est la meilleure partie de jambes en l'air de toute ma vie. Surement parce que je suis un peu alcoolisée et qu'en plus de ça, on s'est épuisés à se haïr avec Jaden pendant des mois. Ouais, c'est parce que ça fait longtemps et surement qu'on en crevait d'envie tous les deux. Je déserre les doigts mais, je ne la lâche pas pour autant. J'ai pas envie qu'il s'éloigner ou encore pire, qu'il parte. Je ne veux pas qu'il parte maintenant.

" Wahou... "

J'ai même plus les mots. Qu'est-ce que je peux dire après ça ? T'as assuré ? Nan, ses chevilles enfleraient à vue d'oeil. Je préfère laisser tomber ma tête la première contre son épaule. Je veux juste cinq minutes de répit là. Je veux juste retrouver une respiration correcte parce que j'ai l'impression que mon coeur va lâcher. Je suis sûre qu'il est plus alimenté à l'heure qu'il est, le pauvre. Et les pauvres voisins aussi. Je me redresse deux petites secondes pour regarder mon bureau qui est dans un bordel pas possible. Ouais c'est bon, il est toujours en un seul morceau. Il a survécu. Alors, je laisse de nouveau tomber ma tête contre lui sans la moindre retenue.

" Laisse-moi deux petits secondes s'il te plaît ! "

Je lève un doigt en guise d'avertissement genre, t'avises pas de te reculer ou une connerie comme ça parce que je risque vraiment de me casser la gueule. J'ai la tête qui tourne et le coeur qui va exploser mais malgré ça, je me sens super bien. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 18 Avr - 18:58






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

L’extase. La vraie extase. Celle qui prend tout le corps, celle qui te transperce de part en part, celle qui te fait te sentir un autre homme. Mes jambes me donnent l’impression de lâcher et à la fois de se tonifier. Mon cœur s’emballe comme au sommet de l’Himalaya. D’ailleurs, je galère à respirer comme si j’étais aussi perché sur ce pic. Elle m’a puisé mon énergie, l’a prise pour elle et l’a transformé en plaisir avant de me renvoyer le tout en pleine face avec une force impressionnante. Mackenzie. C’est elle qui a fait tout ça. Elle et son petit corps, frêle, transpirant, chaud, électrique. Elle et ses courbes qui m’avait manqué, elle et son énergie, son envie, sa rage en elle. Que c’est bon quand c’est avec elle… Indescriptible. J’tourne en rond en essayant d’vous faire comprendre ce que je viens de ressentir, je m’en rends bien compte, mais je ne peux faire autrement. Aucun mot n’est suffisant pour l’instant que nous venons de partager.

" Accroche toi… "

Lançais-je à son oreille après le simple son sorti de sa bouche. Waouh. Effectivement, que dire de plus ? Je glisse alors de nouveau mes mains sous ses cuisses, les enserrant contre moi. Ma tête se pose contre la sienne comme pour la retenir symboliquement. Et puis je la soulève, dans mes bras. Mais je n’ai pas la force de me retourner pour la poser sur le lit alors que je me contente de reculer, m’allonger de tout mon long sur ce fameux lit, gardant la jolie blonde sur moi. Son cœur semble battre tellement fort encore qu’il me donne l’impression de résonner dans ma poitrine dans cette position…

" Y’a pas de raison que tu sois la seule à faire la larve, c’est moi qui ai fait tout le boulot ! "

Ne perdons pas les bonnes habitudes quand même ! Je reste Jaden –sans y, vilaine !- Howard, et elle reste Mackenzie Clarkson. On reste nous. Et c’est pour ça qu’on est aussi bien ensemble. Qu’on s’aime. Parce qu’on est nous et qu’on n’a jamais essayé de se changer. Ni l’un, ni l’autre. Passée cette petite taquinerie, je me contente de fermer les yeux, laissant mon corps se détendre, mes muscles se relâcher les uns après les autres, des muscles de mon visage jusqu’au bout d’mes pattes. Un seul petit groupe de muscles ne se détend pas. Ceux de mon poing droit. Poing qui est venu glisser ses doigts dans la chevelure rebelle de Kenzie, enserrant cette dernière. Je ne tire pas, ce n’est pas violent, ça ne doit pas lui faire mal. J’ai simplement ma main posée sur sa tête, mes doigts dans ses cheveux, les yeux fermés, son corps sur moi, et c’est tout.  On avait besoin de ça aussi. De silence. De calme. Un calme qui dure plusieurs minutes, plusieurs longues minutes. Mon cœur se calme petit à petit, mes jambes se détendent, ma respiration reprend un rythme normal. Dis donc, ça faisait un bon bout de temps que ça ne m'était pas arrivé un truc comme ça... Mais je ne tiens pas en place. Soit vous le saviez, soit vous l'apprenez mais c'est le cas. Je ne peux pas rester des heures allongé comme ça, en position larve. Encore moins avec une fille dans mes bras à jouer le bisounours. Même si c'est Mackenzie. Alors, sans la pousser parce que ça serait bien trop violent pour l'instant présent, je lance quand même quelques mots :

" Tu tiens chaud, Kenzie. "

Subliminal, non ? En tout cas c'était le but. Ou en tout cas de le lui faire croire. Est-ce qu'au fond, j'ai vraiment envie qu'elle se pousse ? J'en suis pas sur. Est-ce que j'ai envie de la taquiner, malgré son corps nu sur le mien ? Evidemment.

HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 18 Avr - 19:50






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

C'est terminé. Franchement, j'aurais pu être déçue que ça soit fini mais à vrai dire, je suis plutôt soulagée. C'est pas que j'en ai marre. C'est qu'on en a terminé pour ce soir et puis, je suis trop crevée là. Je ne sais pas combien de minutes se sont écoulées depuis qu'on a franchi le pas de la porte mais, j'ai l'impression que ça fait cinq minutes comme trois heures. Je n'ai plus la notion du temps. J'ai plus la notion de rien du tout à vrai dire. Ma tête tourne, mon coeur bat trop vite. D'ailleurs, j'ai même pas la force de me lever pour regagner mon lit. Je me contente de poser ma tête contre son épaule et je tente de reprendre une respiration correcte. Ouais, si elle pouvait au moins être correcte avant d'être habituelle, ça serait pas mal. Il me demande de m'approcher alors, je passe mes bras derrière sa nuque sans pour autant lever les yeux. Il pose sa tête contre la mienne et ça me fait sourire. Non, je ne m'attendais pas à ce qu'il me dépose comme une princesse au milieu de mon lit et qu'il me couvre de mes draps pour que je n'ai pas froid et que je passe une bonne nuit. Ça ne serait pas JAden sinon -sorry, c'était pas ma faute mais l'heure *sors*. Il s'écroule sur le lit et je me laisse tomber sur lui en grognant :

" C'est toi qui l'as voulu ! "

Bah quoi ? C'est vrai, de quoi il se plaint ? Il a voulu faire le malin, le gars qui gère tout alors maintenant, qu'il assume. J'ai pas l'impression de me battre avec lui, pas ce soir alors, je laisse tomber. Je ferme les yeux, je lui demande deux secondes et j'ai vraiment l'impression que je pourrais m'endormir comme ça. C'est pas dans nos habitues pourtant. Je tente de caler ma respiration au même rythme que la sienne. Finalement, j'arrive à reprendre mes esprits et lui aussi d'ailleurs, si bien qu'il me dit avoir trop chaud. Ouais en fait, c'est juste parce que je le colle trop et que ça le saoule. C'est pas comme s'il était du genre câlins Jaden. Même quand je sortais avec lui, j'en recevais plus de la part de mon frère que de mon propre copain, c'est pour dire ! Je passe donc ma main dans mes cheveux pour lui attraper la main et me défaire de son emprise parce que sinon, il va juste réussir à arracher ma belle crinière blonde et demain, je vais devoir l'insulter de tous les noms.

" Ça va, ça va, je me pousse... "

Marmonnais-je déjà à moitié endormie en me décalant sur le côté pour ne pas trop gêner monsieur ! Encore une fois, ça aurait pu être un sujet de dispute mais, je crois qu'il pouvait me dire vraiment n'importe quoi à ce moment-là, rien ne pouvait m'atteindre. J'étais trop crevée et bien trop... sur mon petit nuage pour daigner lui répondre sur le même ton. Je me tourne tout de même pour déposer voler un bisou sur sa joue et je lui fais volte face. Je dors mieux sur le côté toute façon... C'est pas comme si je dormais bien contre lui... C'est pas comme si j'aimais être dans ses bras... Non, je suis bien toute seule aussi. On dirait vraiment un couple de petits vieux, chacun de son côté. De toute façon, je sais qu'une fois endormis, mon petit corps va tout de même se retrouver contre le sien, attiré par sa présence comme un aimant. La loi de la gravité sinon, ça marche aussi comme comparaison ! Moi je suis la pomme et lui, c'est le sol. Ok, je m'arrête là !

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 18 Avr - 22:21






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Ca y est, c'est fini. Notre moment à planer au dessus du ciel, à côtoyer les nuages, est fini. On est redescendu. On est retombé sur Terre. Ca devenait nécessaire, c'était bien trop intense pour nous là haut et pour y rester encore des heures. Mais la redescente fait bizarre. On ne sait pas comment l'aborder, on ne sait pas par quel bout la prendre. Elle est là, sur moi, les yeux fermés, l'âme dans le vent et le cœur calme. Mais je ne peux pas rester comme ça. Je n'y arrive pas. Et pourtant, je ne suis pas mal dans cette position, au contraire. Mais alors pourquoi est-ce que je brise l'instant ? Parce que c'est plus fort que moi. Parce que c'est dans mes tripes. Parce que l'amour me fait peur. L'amour de cette façon là me fait peur. La tendresse, la douceur, j'ai l'impression de voir ma carapace se fissurer au fur et à mesure des secondes où sa peau touche la mienne et ça, je ne peux pas le supporter. Même avec Mackenzie, la seule femme que j'ai aimé et que j'aime surement encore... Alors j'vous laisse imaginer avec les autres ! Donc je lui fais comprendre avec plus ou moins de délicatesse qu'il faudrait qu'elle pense à se lever de mon corps de Dieu grec. Ce qu'elle fait. En me faisant comprendre que ce n'est pas de bon cœur mais elle le fait. Enfin, c'est ce que je me dis. Au fond, elle est juste crevée la p'tite et le moindre effort devient immense pour elle. Je l'ai faite bouger, transpirer, crier, tout ça avec une alcoolémie non autorisée. C'est normal qu'elle soit HS. Elle se tourne donc sur le côté, comme à son habitude pour s'endormir mais moi, je reste encore un peu sur le dos, immobile. A quoi tu penses Howard ?

A elle. A ce qu'il vient de se passer, à ce qu'on vient de faire, à ce qu'on fera demain, à ce que je devrais faire maintenant. Me rhabiller et foutre le camp ? M'enfuir comme je le ferai avec n'importe quelle autre fille ? Ou au contraire me tourner vers elle et la prendre dans mes bras ? Je suis paumé. Je ne peux pas partir, je n'en ai pas envie. Mackenzie n'est pas juste une fille comme les autres. Mais en même temps, on n'est plus ensemble, je ne peux donc pas agir comme tel. Ca ne me ressemblerait pas d'ailleurs. Alors, sans même regarder si elle dort, si elle m'entend et m'écoute, je lance quelques mots, presque dans le vide :

" C'était vraiment... cool ce soir. "

Cool ? Vraiment ? T'as trouvé que cool à dire ? Bougre d'âne ! Bougre d'âne qui va mettre tout ça sur le compte de la fatigue et lui aussi se retourner dans son coin, dos à la demoiselle, sans plus d'attention. Tu fais déjà des conneries quand t'ouvres la bouche Howard alors ne t'aventure pas à faire un geste envers elle avant de t'endormir. Je me tourne, je me couche, je me contente de rester dans le même lit qu'elle, sans m'enfuir mais sans pour autant me rapprocher de son petit corps. Je reste, oui. Mack, je reste. Et c'est déjà un énorme point. Mais je sens que la nuit va être longue... Parce qu'elle a surement envie de dormir, elle. Besoin même avec sa fatigue accumulée et l'alcool aidant. Mais moi, je suis loin d'en avoir besoin ou envie. Je cogite. Je commence à cogiter. Et ça m'arrive tellement peu souvent que ça n'annonce rien de bon pour ma nuit à venir. D'autant plus quand je n'ai pas dans mes plans de parler... Bonne nuit, Kenzie. Oui, ça aussi, ça aurait été cool de le lui dire.


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden),

Revenir en haut Aller en bas
petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Petite erreur d'image.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: ✰ BROOKLYN :: ✰ CONEY ISLAND :: ✰ MANHATTAN BEACH-
Sauter vers: