AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSTRUCTION, RÉOUVERTURE PRÉVUE POUR OCTOBRE

Partagez|

petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Mar 18 Avr - 23:01






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

C'est plus fort que lui. Il ne peut pas rester tranquille cinq petites minutes. Il ne peut pas comporter comme un homme normal. Il peut pas simplement me laisser dormir, allongée tout contre lui. Passer sa main dans mes cheveux, me souhaiter beaux rêves et m'observer les yeux mi-clos jusqu'à ce que je me retrouve plongée dans un sommeil profond, perdue entre les bras de Morphée. Ouais bah, c'est pas dans ceux de Jaden que je risque de me perdre ça, c'est sur. Non parce que comme d'habitude, il se sent obligé de mettre des distances entre nous. Je veux dire, ce n'est pas comme si j'étais une parfaite inconnue. Je suis la petite soeur de son meilleur ami, son ex petite-amie qui plus est. Bordel, c'est pas comme si j'étais la première fille qu'il avait trouvé au bout d'une ruelle sombre ou qu'il avait ramené après une soirée trop arrosée. Et il ajoute quelque chose comme c'était cool. En réalité, je ne rappelle pas trop ce qu'il a dit. Je n'y ai pas prêté attention. Mais, je me sens obligée de rajouter un truc malgré tout. Comme si mon coeur ou mon esprit allez savoir, voulait que je prenne la parole une dernière fois.

" C'était génial... "

Murmurais-je faiblement à moitié endormie. Ouais, c'était génial mais maintenant, tais-toi Howard. Tais-toi et laisse-moi dormir parce que j'en ai besoin. Parce que cette nuit va sans doute être trop courte pour moi. Parce que demain va être long aussi. Je sais déjà que je vais me réveiller énervée car j'aurais la gueule de bois et trop peu de sommeil à mon compteur. Je sais que je vais me réveiller et criser en voyant qui j'ai eu l'audace de ramener chez moi hier soir. Parce que je vais me rappeler le nombre de gars qu'il y avait dans cette boîte. Je ne vais pas forcément me souvenir de leur tête et encore moins de leur prénom mais, je me rappellerai qu'il y en avait beaucoup et que moi, j'ai choisi Jaden. Pourquoi j'ai choisi Jaden ? A croire que je le choisirais toujours, non mais n'importe quoi. C'est du délire tout ça.

Je ne pense plus à rien. Je rêve de lui. Je rêve de nous. Je rêve que je suis heureuse. Que je peux le prendre dans mes bras et que j'ai le courage de lui dire je t'aime. Le plus bizarre dans ce rêve, c'est qu'il me sourit et m'avoue que lui aussi. Alors là tout de suite, je comprends que c'est un rêve. Un rêve ou un cauchemar, je ne sais pas trop à vrai dire. Peut-être un mixte des deux. Et puis, je pense à Eliott aussi. Au fait qu'il a essayé de me remonter le moral quand j'étais au plus bas. A toutes les techniques et les mots qu'il a employé pour essayer de me faire sourire alors que je pensais que ma vie sentimentale était foutue. Je pense à toutes les gentilles choses qu'il m'a dit. Je vois mon frère également. Maddox, il me dit que c'est pas le premier mec et que ça ne sera pas le dernier. Il me dit que si ça n'a pas fonctionné, c'est qu'on était pas faits pour être ensemble. Au lieu d'essayer de me comprendre, il me dit que je vais finir par l'oublier. C'est parce que c'est son pote. Ouais, forcément il ne sait pas comment se placer au milieu de tout ça. Putain, s'il savait ce qu'il s'était passé cette nuit.

Je me retourne. Je le frôle et mes pensées divaguent une nouvelle fois sur sa petite personne. Sur son visage angélique, son sourire charmeur, son regard mystérieux et ses cheveux en bataille dans lesquels il fait glisser ses doigts quand il est agacé. Ma main se pose contre la sienne et je me vois la serrer aussi fort que je peux pour ne pas qu'il s'en aille. Je sens ses mains contre moi, sa poigne me serrer un peu plus. Je sais que je devrais m'énerver quand il agit de la sorte mais généralement, je ne bronche pas. C'est le seul moment où je sais qu'il est sérieux, c'est le seul moment où il arrive à me faire parler. Ouais, en me forçant la main parce que je ne suis pas une fille facile. Parce que c'est un mec compliqué aussi. Et je m'étonne que suite à un simple contact, deux mains entrant simplement en collision, je peux penser à toutes ces choses ayant plus ou moins d'importance. Je suis bien à ce moment précis et je voudrais ne jamais avoir à me réveiller.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Jeu 20 Avr - 10:34






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Elle répond. Je n'attendais pas de réponse, tout simplement parce que je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais elle répond. Et elle dit quelque chose qui me plait et qui étire forcément ce petit sourire sur mes lèvres alors que mes yeux restent comme figés au plafond. C'était génial. Mieux que le "cool" que je lui avais lancé. Mieux que ce que j'ai bien voulu lui dire après nos ébats. C'était génial. Elle le sort, elle le dit, elle l'avoue. Même si ses battements cardiaques et ses gémissements quelques minutes plus tôt m'avaient aussi confirmé que c'était génial... Ca fait toujours plaisir de l'entendre. Et ce seront d'ailleurs les derniers mots que j'entendrais sortir de sa bouche pour les prochaines heures. Prochaines heures qui vont s'avérer longues pour moi. Je ne suis pas de nature insomniaque, mais j'ai le sommeil léger, c'est vrai. J'ai besoin de très peu d'heures de sommeil pour être sur pieds et le moindre bruit me sort de mes rêves. Ne tentez même pas de vous extirper du lit sans que je le sente, c'est tout bonnement impossible avec moi. Contrairement à Mack. Quelle enclume quand elle dort celle là ! Et ce soir, cette nuit, c'est encore différent. J'ai déjà très peu sommeil malgré ma fatigue qui s'avère être purement musculaire mais en plus, je suis couché aux côtés de mon ex, la seule femme que j'ai aimé et celle avec qui je viens de coucher alors qu'elle est censée me haïr de tout son être. Est-ce que j'aurai voulu une explication ce soir ? Une discussion sur l'oreiller ? Loin de là ! Mais du coup, je me retrouve sans explication, sans savoir sur quel pied danser et avec son corps nu étendu à mes côtés. Dans tous les cas, qu'on ait parlé ou pas, la situation de ce soir aurait été casse gueule. En plus, je... Et merde à la fin Howard, dors et arrête de te torturer l'esprit alors qu'à l'heure actuelle ta blonde est surement en train de rêver de traverser l'Atlantique en licorne et toi tu nous fais chier avec tes états d'âme ! Dors ! Ok ok...

Je mets malgré tout un petit moment avant de rejoindre à mon tour Morphée, tentant de décrocher mon regard de la créature nue dans le lit. J'en viens à me retourner, pour ne plus l'avoir en visuel... Non mais ça fait des mois que j'attends ça, vous vous doutez bien que dormir était le dernier de mes soucis ce soir ! D'ailleurs, ce matin, c'est toujours le cas. Comme je disais un peu plus haut, j'ai le sommeil léger et ce matin, c'est les doux murmures de la blonde qui me réveille. Murmures incompréhensibles et qui ne me sont surement pas adressés d'ailleurs. Elle est encore dans ses rêves, avec son visage angélique, ses yeux clos, son petit corps recroquevillé... Si ça ne tenait qu'à moi, je la réveillerai de la plus belle des manières... Mais. Parce qu'il y a toujours un mais. Je ne sais pas dans quel état d'esprit elle est ce matin, maintenant que l'alcool est redescendu, qu'elle doit avoir un mal de crâne horrible. Elle va trouver son ex dans son lit et je ne sais absolument pas de quoi elle va se souvenir... Je crois que je flippe et préfère retarder le moment où je vais le découvrir. J'hésite un moment puis je finis par me lever, attraper mon simple caleçon et... me diriger vers la minuscule salle de bain de sa chambre pour prendre une douche. - t'as eu peur, hein ? - J'ai besoin de me laver, dans tous les sens du terme. Physiquement mais aussi mentalement, comme si l'eau chaude qui coule sur mon corps pendant de longues minutes allaient finir par m'éclaircir les idées. Mouais, pas très convaincant. Je ne sais pas ce qu'elle va avoir en tête ce matin, ce qu'elle va vouloir mais pire, je ne sais absolument pas ce que moi je veux non plus. Une relation ambiguë ? Un couple ? Des ex qui se détestent ? Qu'on se cherche et qu'on se trouve sans plus de sentiments ? Qu'on s'ignore ? Je ne sais pas... Mais je ne veux pas la perdre. Pas après notre soirée. Pas après ce qu'elle m'a fait ressentir de nouveau hier soir.

Je finis par sortir de la douche, une serviette enroulée autour de la taille et retourne à pas de loup dans la chambre où je tombe sur le regard de Kenzie. Ah. Merde. Je l'ai réveillé déjà, mais surtout, je ne sais absolument pas quoi lui dire. Hm... Réfléchis Howard, réfléchis vite.

" Salut... Tu ronflais trop, c'était plus calme sous la douche. "

GE-NIAL ! Ne change rien Howard, tu es un idiot par excellence. Nous t'accordons le diplôme de la pire réplique au réveil. T'iras loin petit, t'iras loin...


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Jeu 20 Avr - 15:15






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Je me retourne de mon côté. Je me recroqueville sur moi-même. C'était parfait. C'était totalement parfait. C'était génial. Je n'ai pas peur de le dire. Faut savoir dire quand ça va mal mais, quand ça va bien, quand tout roule comme sur des roulettes alors, faut savoir le reconnaître également. Je suis à moitié endormie et pas certaine que Jaden est entendu ce que je lui avais dit or, je m'en fiche. C'était une remarque que je faisais avant tout pour moi-même. Pour ne pas oublier. Pour me rappeler de ce moment et surtout, pour me convaincre que je ne m'en voulais pas, que je ne lui en voulais pas, que je ne nous en voulais pas. C'était une façon de dire que j'avais agi de la sorte parce que j'en avais envie et non à cause de l'alcool. J'espérais vraiment que ça soit pour cela. De toute façon, on était sensés se détester. On n'était même pas sensés se parler ni ce soir, ni les jours suivants. Je devais le haïr, l'éviter et le supplier de quitter New York. Je devais l'oublier, passer à autre chose, me créer une nouvelle vie. Je devais passer du temps avec mes nouveaux amis et oublier le passé, oublier ce qu'on avait vécu tous les deux parce que c'était forcément une suite de mensonges. Il n'avait pas le droit de dire qu'il tenait à moi ou qu'il avait eu des sentiments à mon égard. Pas après ce qu'il m'avait fait subir. Alors, pourquoi est-ce qu'il me tombait dessus à chaque fois ? Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que je ferais un pas en avant, il apparaissait et j'en faisais trois en arrière ? Je ne comprends pas. Je ne comprendrais jamais cette relation à la fois bizarre et magnifique. Je dois avouer que ça me plait. C'est surement pour ça que je stagne. Je suis accro à ce lien qui nous unit. Je suis accro à ce type qui me blesse et m'offre du bonheur à la fois.

Alors, je m'endors en pensant à lui. Je rêve de quelque chose de beau, de fort, de grand. Quelque chose de magique. Ce petit truc qui n'existe que dans les films. Oui, ce n'est pas la vraie vie, juste des pensées, des rêves enfouis au plus profond de moi. Des choses qu'une fois éveillée, je ne me souviendrais. Je pense aussi à Eliott, à une potentielle suite entre nous. Je me pose beaucoup de questions à notre sujet. Est-ce que deux personnes aussi différentes peuvent imaginer un futur ensemble ? Est-ce qu'il n'est pas trop bien pour moi ? Trop gentil, trop doux, trop parfait ? C'est vrai, peut-être que c'est ce que je mérite, toute cette histoire que je suis en train de vivre en ce moment. Peut-être que je suis faite pour cette vie. Souffrir, être blesser et offrir la même chose en retour. Parce que j'ai beau en vouloir à Jaden, j'ai beau le haïr, je suis sûre qu'il éprouve la même chose en retour. Je ne lui ai jamais demandé son avis. Je ne lui ai pas demandé ce que ça lui faisait, ce qu'il devenait. Ce n'est pas que je m'en fous, c'est juste que je suis trop concentrée sur ma petite personne pour y penser. Ok, finalement je suis peut-être égoïste moi aussi. On est pareils.

Je soupire, je marmonne surement quelques trucs. Je pense, je réfléchis. Ouais, je réfléchis trop et tout ça, ça finit par me réveiller. J'essaie d'ouvrir les yeux mais, c'est ma tête qui compte le plus à ce moment précis. Ça tape, ça résonne, ça bourdonne. Un tas de trucs se passe à l'intérieur de cette dernière et je me mords l'intérieur de la joue pour faire passer la douleur. J'ai l'impression que ça ne cessera jamais. Je me redresse malgré tout. Enroulée dans mes draps que je tiens dans la main, je me masse la tête de l'autre. Je dois avoir une de ces têtes. Du noir plein les yeux, les joues rosies, les cheveux en bataille et à chaque fois que je bouge... Aïe ! Alors, je décide de mener l'enquête. Je me lève en grimaçant légèrement parce que ça tourne un peu. Je marche jusqu'au miroir et j'observe mon corps dans mes moindres détails. Si j'avais une loupe, je crois que je m'en serais servie à vrai dire. Je fronce les sourcils. Des rougeurs, des bleus, des... morsures ? Sérieusement, c'est quoi le délire ? Qu'une seule explication à ça et c'est...

J'ai même pas le temps de crier, de l'appeler qu'il apparaît derrière moi. J'observe son reflet dans le miroir, d'un regard neutre. Je ne sais pas trop quoi dire. Je ne sais pas quoi faire non plus. Mes yeux le dévisagent de haut en bas et je me tourne vers lui en soupirant. Je décide de ne pas faire de remarque vis à vis de sa réflexion. Je suis sûre que je ne ronfle pas ! Non, Maddox me l'aurait dit !

" Ça s'appelle un viol ça Jaden ! "

Je pointe un doigt accusateur vers lui. Toute remarque idiote a le droit à une réponse idiote, pas vrai ?! Je ne sais pas si je dois être furieuse, surprise, contente... Surement les trois à la fois. C'est vrai quoi, on est sensés se détester et on n'aurait jamais du en arriver là. Mais à côté de ça, Jaden est là, il est resté. Il a pris le risque de rester alors qu'il savait que j'allais criser au réveil. Peut-être que c'était juste pour que je m'énerve, parce qu'il aime me voir péter les plombs. Ou peut-être que c'était vraiment pour me faire plaisir, parce qu'il savait que j'aurais besoin de lui.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 10:08






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Un viol ? Elle a décidément bien oublié une partie de la nuit pour décrire nos ébats comme un viol... Quoi que, c'est vrai, que si je m'étais réveillé dans un état physique comme le sien sans me souvenir de ma soirée, j'aurai surement conclu à un viol. Elle a des morsures un peu partout, des griffures, et elle doit surement avoir mal aux jambes la p'tite. Mais ça n'était pas un viol, ma mémoire ne flanche pas et elle peut vous le confirmer.

" Un viol ? Tu demandes à tes voisines si tu avais l'air de me crier d'arrêter hier soir... "

Les voisines, reparlons en un peu. J'espère qu'elles vont lui faire une sacrée réputation. Tant pour jouer un peu avec elle que pour décourager les mecs à venir mettre le pied ici. Certes, une fille qui crie avec un mec dans sa chambre ça peut attirer les vicieux, mais ça veut aussi dire que ce lit est pris. Hop, passez directement à la proie suivante messieurs, celle là est occupée déjà. Et je ne compte pas la libérer d'aussitôt, même si elle est encore loin de se douter de ça. Et je ne sais plus comment réagir. Je ne sais plus quoi dire. Parce qu'on est là, un face à l'autre, elle dans sa couette, moi dans ma serviette, tous les deux nus comme des vers en dessous. Et on se regarde. On se cherche. On se défie du regard. A croire qu'on cherche tous les deux une explication à ce qu'il vient de se passer. Une suite à tout ça. Mais la discussion sérieuse n'est pas pour tout de suite, c'est bien trop dur de sortir ce genre de mots... Alors :

" Mais si ça peut te rassurer, en cas de viol, tu saurais te défendre hein ! "

Lançais-je en pointant du doigt mon torse griffé de la poitrine au bas ventre. Et ouais, tu m'as pas loupé non plus ! Et encore, je ne prends pas la peine de me retourner pour te montrer mon dos mais il n'est pas dans un meilleur état... Je ne vais pas prendre ce matin le risque de lui tourner le dos, elle pourrait me sauter dessus et pas pour qu'on couche ensemble cette fois. Allez savoir à quel point elle me hait, elle m'en veut d'être là. Elle était partie pour pouvoir tourner la page, et finalement, je suis quand même là, toujours là, et on a même remis le couvert... Elle doit être folle de rage, tout autant que je suis fou d'elle. Et je m'approche d'ailleurs. Je m'approche d'elle. Les cheveux encore en bataille, à moitié mouillé, loin de ressembler à quoi que ce soit. Mes yeux dans les siens, mon sourire aux lèvres. Parce qu'elle me hait peut-être d'être là, moi je me demande peut-être ce que je fous là mais au fond, qu'est-ce que je suis heureux de ne pas être ailleurs...

" J'peux même te montrer comment tu as craqué hier soir si tu veux... "

Recommencer ce matin ? Ca serai grand volontiers pour moi ! Je vous rappelle que je n'étais pas bourré hier, quand on a couché ensemble. J'étais totalement maitre de moi même, je savais totalement ce que je faisais et je voulais le faire. Je n'ai donc pas changé d'état d'esprit entre hier et ce matin. Elle, par contre, c'est une toute autre histoire... Mais va-t-on tourné autour du pot des heures ou vaut-il mieux percer l'abcès de suite et lui dire ce que je veux. J'assume. Ce matin, j'assume. Je baisse un peu ma garde, ma fierté, pour assumer. Parce que je te veux, Mackenzie. Parce que je veux savoir si tu me veux aussi. Parce que je ne veux pas que ça s'arrête là. Parce que je n'ai rien à faire d'Eliott, de Maddox ou de qui que ce soit qui serait entre nous. Parce que je n'ai strictement rien à foutre du monde qui nous entoure. Je te veux Mack, et je t'aurais.



HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 11:35






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Oui, un viol. Je ne trouve rien de mieux à dire. Il me sort une réplique qui déchire dès le matin et moi, je lui balance qu'il m'a violé. C'est vrai que je n'étais pas dans mon état normal hier soir mais, c'est pas comme si je ne lui avais pas fait des avances et comme si je lui avais dit que je n'en avais pas envie. Au contraire, il me semble. Mais merde, j'étais complètement sous l'emprise de l'alcool et je pense qu'il me connait un minimum pour savoir que les choses ne se seraient pas déroulées de la sorte si j'avais été sobre. On se serait surement pris la tête dans la boîte et jamais je ne l'aurais ramené ici si ce n'est si je l'avais tué et que j'avais besoin de cacher son cadavre un petit moment avant de trouver la planque parfaite. Dégueu, je sais !

" Ça va, j'ai pas besoin des voisines pour me rappeler ce qu'il s'est passé ! "

Lançais-je assez froidement. Oui parce que plus, je me regarde, plus je le regarde et plus l'ensemble de la soirée et de la nuit me reviennent à l'esprit. Je me souviens d'absolument tout dans les moindres détails. Moi qui pensais que l'alcool servait à oublier, je crois qu'ils ont oublié de préciser que ça ne fonctionnait pas chez tout le monde. Ils devraient l'indiquer sur l'étiquette tout de même ! C'est trompeur. Et comme je l'avais prédit, je me demande pourquoi j'ai ramené Jaden hier soir alors qu'il y avait un tas de mecs à cette soirée ! Stupide choix. Maintenant, je dois assumer et je dois aussi supporter le petit air supérieur qu'il aborde sur sa jolie petite bouille. Prends ça dans les dents Mackenzie !

Il me précise que si un jour je devais me faire violer ou, si je considérais cela comme un viol alors, je savais sacrément bien me défendre. Tout en fixant son torse, je me pince les lèvres pour ne pas rire mais mes yeux disent totalement le contrairement. Finalement, j'arrive pas à me retenir et un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Ouais, je suis plutôt fière de moi pour le coup. Je me dis que non seulement, je suis pas la seule dans cet état mais également que s'il compte ramener une fille à la maison ce soir, elle risque de poser des questions. Elle va peut-être même partir. En fait, ça dépend de son état !

" Je suis en train de me rendre compte que je t'ai pourri tes chances de conclure ces prochains jours... enfin, toute fille qui se respecte comprendrait le message ! "

Et ouais les filles, ce mec il est déjà pris. J'aurais peut-être du faire ça quand on sortait ensemble. Peut-être que ça aurait dissuadé cette connasse de se taper mon mec. En tout cas, ça me fait rire mais, j'essaie de me calmer et de reprendre mon sérieux. On a l'air de deux débiles lui avec sa serviette autour de la taille et moi avec mon drap en guise de robe en train de s'engueuler pour des conneries qu'on a fait. En tout cas lui, il semble pas le regretter. Alors, je me rappelle que c'est Jaden qui m'a tiré de ce night club. Que si moi j'étais bourrée, je crois que quant à lui, il était sobre. Je ne sais pas trop ce que je dois comprendre et je sais qu'il ne me donnera pas d'explications. Je me penche pour attraper son tee-shirt et je lui balance à la figure.

" Si tu pouvais aller t'habiller et dégager de chez moi, ça serait vraiment génial ! T'étais nostalgique du passé, on a couché ensemble, t'as eu ce que tu voulais maintenant, sors de ma vie ! "

C'est pas comme si c'était ce que j'avais envie. Je savais juste que c'était la meilleure chose à faire si on voulait s'en sortir l'un comme l'autre. Je préférais lui remettre tout sur le dos en disant que moi, j'avais bu mais, je crois que j'en avais eu envie moi aussi. Je crois que j'avais passé un moment génial. Je crois que ça m'avait vraiment fait du bien de le retrouver comme avant. Mais c'est dur à dire.  

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 12:07






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Ah. En voilà une bonne nouvelle ! Elle se souvient de ce qu'il s'est passé hier, elle n'a pas besoin de ses voisines -même si je pense qu'elles aussi doivent s'en rappeler-. Cela signifie donc que je ne vais pas avoir besoin de lui faire le récit de son état déplorable, du Uber, de sa chambre, de notre extase. Elle s'en souvient. Est-ce finalement un vrai bon point ? Parce que vu le ton sur lequel elle me lance tout ça, elle ne semble pas la plus heureuse de nos retrouvailles. Si elle ne s'en souvenait pas, j'aurai au moins pu enjoliver la vérité mais là, si elle s'en souvient, je ne peux qu'être spectateur de ses réactions. Et elles sont froides. Rudes. Elles lui ressemblent en fait. Elle n'a jamais assumé ses sentiments, tout comme je n'ai jamais assumé les miens et ce n'était pas rare qu'on se hurle dessus après avoir fait l'amour. Comme pour briser cette complicité. Et c'est ce qu'elle fait ce matin encore. Elle nie. Elle nie tout en bloc. Je ne préfère pas répondre à cette première attaque, sachant pertinemment que la suivante ne serait tarder.

Et effectivement, elle arrive aussi vite que prévue. Sauf que cette seconde provocation, je la vois plus comme une perche tendue qu'autre chose. Je suis encore loin de me douter du mur que je vais avoir face à moi... Naïf sur ce coup là, Howard, très naïf. Mais je ne peux m'empêcher de sourire face à son regard rieur quand elle louche sur mon torse marqué par ses soins. Et oui, t'es une sauvage quand tu prends ton pied Kenzie. Et qu'est-ce que j'aime ça... Cette fois-ci, je n'hésite pas une seule seconde avant de lui répondre :

" A part si la fille avec qui je veux conclure est l'auteure de ce massacre. "

Toi. C'est avec toi que je veux conclure les prochains jours. C'est toi que je veux, Mackenzie Clarkson. Je ne veux pas m'envoyer en l'air avec la première trainée qui me tombe dans les bras. C'est ici, dans ce box d'étudiant que je veux prendre mon pied ce soir et les prochains soirs. Parce que bordel, tu m'as manqué. Notre soirée m'a fait du bien. Je ressens des trucs fous, avec toi et pour toi. Mais je ne te le dirai pas. Je préfère te dire que je te veux nue dans un lit. C'est plus simple d'assumer une envie physique qu'un besoin mental. Mais il arrive. Il finit par arriver. Par m'arriver bien fort dans la gueule. Qui ça ? Le mur. Le bon gros mur qu'elle m'envoie en même temps que mon tee-shirt et que ses mots tueurs. Elle m'achève. En même temps, j'aurai pu m'y attendre. Cette perche tendue plus haut n'en était en fait pas du tout une. C'est juste un bâton qu'elle a récupéré pour me taper dessus. Bien fort. Pour laisser des marques. Pas des marques qui me plaisent cette fois. Je mets quelques secondes avant de réagir, avant de bouger, avant de parler. Je ne rattrape même pas le tee-shirt d'ailleurs. Je reste droit comme un i, face à elle, mon regard défiant le sien. Je sens cette boule qui descend doucement de ma gorge  mon œsophage, jusqu'à mon estomac. Putain, sacrée boule de nerfs, de rancœur, de tristesse surement..

" T'es une vraie salope, Mack... "

Mack. Pas Kenzie. Kenzie c'est mignon. Kenzie c'est affectueux. Kenzie c'est quand j'ai envie de la prendre contre moi. Mack, c'est quand j'ai envie de la détruire. Et là, j'ai envie de la détruire. Que dire de plus mis à part que ce matin, elle fait la belle salope ? Je sais que si je me barre à cet instant précis, elle ne me retiendra pas. Mais est-ce que j'ai la force de rester ? C'est peut-être à moi cette fois-ci de rattraper mes erreurs du passé. Mon infidélité. De réduire à néant cette haine qu'elle a envers moi et lui faire ressentir de nouveau ce qu'elle a ressenti hier. Je ne sais pas... Elle me brise de l'intérieur, la blonde.

" Et si j'ai pas envie d'sortir de ta vie, on fait comment ? Tu crois que si j'ai tout lâché à Hampton, que j'suis venu te récupérer dans ton état de déchet hier soir, c'est pour sortir de ta vie ? Vas-y, vire moi, crie, hurle au viol s'tu veux, mais tu te débarrasseras pas de moi, tout simplement parce qu'au fond t'en as même pas envie. "

C'est dit. Merde. C'est dit. Salope. Garce. Putain, je l'ai dit. Ne trouvant plus la force de tenir son regard, j'préfère me baisser pour rattraper ce fichu tee-shirt et l'enfiler, éviter encore et toujours de croiser les yeux tueurs de la blonde. Putain, je la hais. Je la hais de me faire ça. De me faire dire ça.




HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 12:47






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Je me souviens. Je me souviens de tout. J'étais avec Nokia, j'ai bu... J'ai trop bu. On a fini par se perdre. Je suis restée avec le barman, il m'a emmené dans cette autre boîte, près de la plage et puis, je l'ai perdu lui aussi. J'ai enchaîné les culs secs, je me suis retrouvée à danser sur le comptoir et quelques minutes plus tard, Jaden est arrivé. Je l'ai carrément allumé, j'ai tout fait pour qu'il reste avec moi. J'ai voulu ce qu'il s'est passé. J'ai aimé ce qu'il s'est passé. Sauf qu'entre assumer ses actes parce qu'on est bourrée et devoir avouer toute la vérité le lendemain matin, c'est différent. Je ne peux pas lui dire que même si je n'avais pas bu, j'aurais voulu que les choses se passent ainsi entre nous. Ça fait trop pour moi. Et ça fera forcément trop pour lui. Malgré tout, je suis fière de moi. Je lui explique qu'à cause de moi, les filles ne vont pas vouloir de lui. Si, surement les putes. Les meufs qui en ont rien à faire de coucher avec un mec le premier soir, les filles qui s'en foutent complètement que le gars a une copine ou non... Il les connait bien Jaden. Il ne devrait pas avoir de mal à les trouver. Mais au lieu de me sortir une réplique de la sorte, il m'inclure dans sa réponse alors, même si je lui en veux de tout mon être et bien, je souris.

" Qui te dis que j'ai envie de remettre ça ? "

C'est dangereux comme question. Il peut me la mette à l'envers pour le coup et ça ne m'étonnerait pas. Et puis, si ça se trouve, je lui ai dit que je voulais recommencer, pendant nos ébats ou peut-être même dans mon sommeil. Parfois, moi-même j'ai du mal à contrôler mes envies, mes pensées et mes dires. Surtout ce que je dis sous le coup de l'impulsivité. Peut-être que je lui ai tout simplement avoué que j'avais envie de remettre ça. En y réfléchissant bien, je crois que j'en ai envie. Mais, il ne faut pas. C'est mal de recommencer une telle chose. Je sais comment ça va finir. On va se déchirer. On va s'entretuer.

Alors, au lieu de lui faire part de mes réelles envies, je préfère le foutre à la porte. Je lui balance son tee-shirt et lui, il ne me rattrape même pas. Il n'essaie pas. Il reste debout, devant moi et il me fixe comme si j'étais la pire chose qu'il avait pu côtoyer dans sa vie. Il me traite de salope. Je pourrais l'engueuler sauf qu'il a raison. Y a qu'une salope pour coucher avec son ex alors qu'elle est complètement bourrée. Y a qu'une salope qui le foutrait à la porte comme si c'était un parfait inconnu et ce, alors qu'elle vient à peine de se réveiller. Y a qu'une salope qui partirait à New-York pour un type qu'elle connaît à peine et qui, au lieu de passer une soirée tranquille en sa compagnie pour en apprendre davantage à son sujet, se taperait son ex petit-ami franchement débarqué. Le meilleur ami de son frère qui plus est.

" Je sais... "

C'est tout ce que j'arrive à murmurer. Je n'essaie même pas de me défendre. Je déglutis comme si toute cette haine que j'ai à mon égard pouvait se dissimuler or, ce n'est pas le cas. Elle reste là. Mais t'es pas mieux dans ton genre Jaden. Et on sait tous les deux que si je ne prends pas les devants en agissant de la sorte alors, c'est toi qui te comportera comme un salaud avec moi. Parce qu'à chaque fois que je te laisse approcher un peu trop près, tu prends la confiance et t'arrives à me briser. Je suis pas aussi forte que je le prétends. Je parais invincible mais, moi aussi je suis qu'une petite chose fragile que l'on doit traiter avec délicatesse parfois. C'est tout ce que je demande. Un minimum d'attention, de respect, de... Je ne sais même pas ce que je recherche. C'est pas comme si j'avais envie qu'il change.

Il attrape son tee-shirt pour l'enfiler et il me sort ce qu'il a sur le coeur. Le fait qu'il n'a pas envie de sortir de ma vie. le fait qu'il n'a pas fait tout cela pour rien. Le fait que je n'arriverais pas à me débarrasser de lui parce que je n'en ai pas envie. Non. C'est vrai. Tu as raison. Si j'en avais eu envie alors, tu ne serais pas venu hier soir. Tu avais pris du recul et moi, j'ai tout fait pour attirer ton attention. Pour que tu viennes à moi. Je lui en veux à ce moment précis. Je lui en veux de me balancer la vérité en pleine face. Parce que ça fait mal de mettre des mots sur ce que l'on ressent. Alors, à mon tour je balance les quelques phrases que j'ai sur le bout de la langue et qui rêvent de se concrétiser.

" Le jour où t'arrêteras de te comporter comme un gamin, peut-être que je te laisserais une chance de faire partie de ma vie pour le moment, c'est la dernière chose que je veux Jay. A chaque fois qu'on est ensemble, c'est la même chose. On finit par se crier dessus, on se reproche un tas de trucs et j'ai qu'une seule envie c'est t'en mettre une. Si seulement tu pouvais avoir un ego un peu moins surdimensionné et des couilles pour assumer les conséquences de tes actes alors, on en serait pas là. "

J'ai besoin de m'occuper pour que la tension redescende. Pour me calmer. Je rassemble mes affaires que je balance les unes après les autres sur mon lit. J'ose même pas le regarder parce que je sais que je vais craquer. Soit je vais avoir envie de lui en mettre une. Soit je vais l'embrasser. Peut-être même les deux. Mais je dois m'occuper pour ne pas agir. Pour ne pas faire quelque chose que je regretterai surement.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 13:30






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Essaye de garder le contrôle, jolie blonde, t'as raison. Essaye de faire comme si tu maitrisais ce qui nous arrive, comme si tu savais où aller, comme si tout était sous contrôle. Mais ça n'est pas le cas. Et malgré l'air méprisant que tu prends en me répondant, on sait tous les deux que tu ne maitrises rien.

" Généralement, quand on dit "Waouuh", on a envie de recommencer. "

Lançais-je, l'air narquois, avec un gueule d'enfant provocateur qui prouve qu'il a raison. Comme quand le prof vous contredit alors que vous détenez la vérité. Comme quand vous avez raison face à vos parents. Vous voyez ce regard ? J'ai raison, Mackenzie. Tu veux remettre ça et si tu te laissais un peu aller, on serait déjà en train de le faire. Remettre ça. Parce qu'on n'attend que ça. Parce que je ne rêve que de ça. Parce que je te hais du plus profond de moi de me faire ressentir ça mais oui, j'ai envie de sentir ton corps nu contre moi. Et je te hais encore plus quand tu reprends la parole pour me foutre dehors. Là, je te hais vraiment. Je hais la femme que tu es, je sais le genre que tu te donnes, je hais le rôle que tu veux tenir. Et tu le sais. Tu sais que je te hais mais tu sais aussi que tu es une salope, une pure salope d'agir ainsi. Parce que c'est facile de toujours tout remettre sur la gueule du connard, mais je ne suis pas le seul fautif dans cette histoire, loin de là. Très loin de là.

Alors je réplique, je vide mon sac, je vide ce que j'ai sur le cœur. Je lui vide mon cœur en fait. Je lui sers sur un plateau. Elle a les cartes en main, elle peut tout faire, en bien ou en mal. Et évidemment, elle choisit de le faire en mal. Parce qu'elle aussi a des choses sur le cœur à sortir, elle aussi rumine le passé, elle aussi a une rancœur monstrueuse envers le copain infidèle que j'ai été. Et il faut que ça sorte. Il faut qu'elle me le lance en pleine face. Sauf que l'homme que j'étais il y a quelques semaines auprès pris les reproches sans broncher. Mais je ne suis plus totalement cet homme. J'ai changé. J'ai évolué. J'ai fait des putains d'efforts. Et cette fierté comme elle dit, je l'ai mise de côté. Moi.

" Ah parce qu'un gamin avec un égo surdimensionné quitterait toute sa vie pour rejoindre une pauvre meuf qui ne veut plus de lui ? Parce qu'un mec qui ne porte pas ses couilles resterait dormir à côté de son ex torchée jusqu'à la moelle ? Je savais pas comment t'allais réagir, dans aucun des deux cas et pourtant j'suis là, non ? "

Avouez quand même que ça se tient. Avouez qu'il y a une logique. Avouez que les efforts je les ai fait. Par contre, Mack, elle ne prend même pas la peine de me regarder quand je lui parle... Hm, ça va vite me gaver. Ca me gave. D'un revers de la main, je la pousse violemment sur son lit pour rejoindre les pauvres affaires qu'elle balance dessus avant de reprendre la parole :

" Oh, j'te parle ! Ouais j'ai fait des conneries, ouais si on recommence on va continuer à se taper sur la gueule, mais c'est pas ce qui te plaisait après tout ? Je l'ai remballé mon égo, moi, mais t'en es carrément incapable toi. Tu flippes tellement que t'es incapable de voir que j'fais des efforts pour m'faire pardonner. T'es qu'une flippée Mack. "

Me faire pardonner. Merde, ça aussi c'est sorti. Oui, me faire pardonner. Pour la récupérer. Mon ton froid, mon ton dur. Je reste debout, droit comme un i face à elle, le regard accusateur. Désolé les voisines, on crie même au réveil.

HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
DUO DU MOIS ✰ membre des bêta thêta pi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t229-mackenzie-clarkson-camila-morrone http://www.we-are-columbia.com/t420-let-me-love-mackenzie http://www.we-are-columbia.com/t428-mackenzie-clarkson-554-269-72#3220

Je suis arrivé(e) à New York le : 25/03/2017 . J'ai donné : 538 mails. J'ai : 22 Je gagne : 993
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 18:58






jaden & mackenzie


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Je ne peux pas m'empêcher de lui dire que j'en ai peut-être pas envie. Qu'est-ce qui lui dit que j'ai envie de coucher de nouveau avec lui ? Je suis certaine de ne rien lui avoir dit cette nuit. Comme d'habitude, il essaie d'avoir raison. Il tente de se convaincre que j'en ai envie parce qu'il en a envie. C'est vrai, j'en ai envie. Mais je ne vais pas l'avouer. Il serait trop content. Je ne lui dirais pas que j'en ai envie même s'il en rajoute une couche en reprenant mes propres mots.

" C'était peut-être juste wahou sans que j'ai envie de recommencer derrière ! "

Peut-être que c'était la dernière fois. Un wahou pour dire, c'était génial mais maintenant, c'est terminé. On en a terminé. C'était la dernière fois. Comme dans les films. On a couché ensemble pour se dire au revoir pour de bon. Je n'ai pas envie que ça soit la dernière or, ça ne coûte rien d'essayer de lui faire croire que c'est bel et bien ce que je veux. Je voudrais qu'il le pense pour qu'il m'aide à tourner la page. Qu'il se trouve d'autres victimes. Que je me trouve un autre mec. Au moins pour savoir ce que ça fait. Peut-être que ça nous plaira pas. Peut-être que c'est ce qu'il nous faut.

Je lui demande de partir. Je lui lance son tee-shirt, il m'insulte et je lui balance ce qu'il doit entendre. Je me sens presque obligée de le traiter de gamin parce qu'à chaque fois que je lui dis quelque chose qui ne lui plaît pas alors, il m'insulte. On finit par se taper dessus et il me pousse à bout en adoptant ses airs supérieurs. Je sais que je ne suis pas mieux dans mon genre. J'agis de la même façon. On est des vrais gosses. Deux gosses qui se cherchent mutuellement et qui n'arrivent pas à arrêter le jeu qu'ils ont entrepris quelques années auparavant. Il est en droit de me traiter de salope parce que j'avoue que pour le coup, j'agis vraiment comme telle.

Je préfère ne pas répondre à ses propos. Il dit être venu jusqu'ici pour moi. Je ne sais pas si je dois le croire. Si c'est bel et bien le cas alors, je devrais en être flattée. Mais peut-être qu'il a fait ça pour Maddox. Ça serait plus crédible. Je pense que je me sentirais moins coupable si c'était le cas. Pour ce qui est de cette nuit, j'avoue que j'aurais crisé s'il était parti avant mon réveil. Pourtant, je lui faisais malgré tout une scène, à croire que je ne pouvais pas me comporter autrement. Une vraie garce. Une salope dans toute sa splendeur. Alors, je l'ignore. Je rassemble mes affaires et ce, jusqu'à ce qu'il me pousse sur le lit. Je me retrouve comme une conne, assise en face de lui. C'est à son tour de me faire la morale, de me crier dessus. Je l'écoute. Par respect plus que par envie.

Il avoue que les choses ne pourraient être différentes entre nous. Il ajoute qu'il a tenté de faire des efforts alors que moi, j'en suis incapable. Trop de fierté pour m'en rendre compte. C'est sans doute vrai. Alors, je réfléchis. Il est venu jusqu'ici. Il est resté cette nuit. Ce sont les seuls vrais efforts que je remarque. Je n'ai pas ce que je veux. Je pose mes mains à plat sur mes cuisses et je lève le regard en sa direction. Je lui montre que je suis prête à l'écouter, que je suis ouverte à toute conversation.

" T'essaies de te faire pardonner mais t'es incapable de me faire de vraies excuses ! Dis-moi pourquoi t'as fait ça et combien de fois tu m'as fait le coup avant que je le découvre. "

Je veux de vraies excuses et pas de petites preuves qui ne veulent rien dire si au final, il me parle comme de la merde et me fait des remarques plus débiles les unes que les autres. Je veux qu'il me prouve qu'il a changé, qu'il est prêt à faire des efforts pour... moi ? Nous ? Pour que je le pardonne, ça serait déjà pas mal.

HANSKA.


PRINCESS M ✰ So baby pull me closer in the backseat of your Rover That I know you can't afford Bite that tattoo on your shoulder Pull the sheets right off the corner Of the mattress that you stole© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
DUO DU MOIS ✰ membre des lambda nu
Voir le profil de l'utilisateur http://www.we-are-columbia.com/t546-jaden-howard-bailey-sondag http://www.we-are-columbia.com/t695-so-baby-pull-me-closer-in-the-backseat-of-your-rover-jaden http://www.we-are-columbia.com/t702-jaden-howard-554-619-135#7125

Je suis arrivé(e) à New York le : 30/03/2017 . J'ai donné : 278 mails. J'ai : 25 Je gagne : 800
Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden), Ven 21 Avr - 19:42






mackenzie & jaden


“ L'amour vit l'instant présent, ne se retourne pas sur le passé ni ne s'inquiète de l'avenir. L'amour c'est maintenant ! ”

Ok, elle a décidé de me faire chier. Que je me livre, que je lui serve mes sentiments et ma fierté sur un plateau n'y changeront rien. Elle veut juste me pourrir la vie quitte à se pourrir la sienne par la même occasion. Elle veut m'en  vouloir, elle ne veut pas que ça marche, elle ne veut pas pardonner. Elle ne veut pas recommencer ? Ok, on ne recommencera pas. Je ne prends d'ailleurs pas la peine de répondre. Je m'étais ouvert mais je peux me refermer aussi vite. Et c'est ce que je vais faire. Ce que je vais continuer à faire dans la suite de cette discussion. Je lui dis être venu pour elle, elle ignore. Je lui dis être resté pour que ça marche, elle m'envoie bouler. Je fais des efforts, j'essaye de briser cette carapace tellement épaisse et elle ne le prend pas en considération. Bordel Mack, tu sais comment je suis, tu sais à quel point c'est dur pour moi de te dire ces simples mots et tu ne saisis même pas l'opportunité. Tant pis. Vraiment tant pis. Tu veux jouer la salope insensible ? Ok. Je vais redevenir un connard, un connard qui va de nouveau refoulé ses sentiments, qui va continuer de vivre comme ça, comme j'ai toujours fait. Quel besoin elle a de ressasser le passé comme ça ? Ok, j'ai déconné, je l'ai trompé, j'ai pas été digne de confiance mais si quand j'essaye de me faire pardonner, elle m'entrouvre même pas la porte, on ne pourra jamais avancer. En fait, la seule chose qui lui a fait ouvrir la porte hier, c'était l'alcool. Entièrement l'alcool. J'en ai profité mais elle, au fond, n'en a rien à foutre.

" J'sais pas pourquoi j'ai fait ça, surement parce que tu m'avais fait chier et que j'ai pas réfléchi. Parce que tu m'connais hein, j'suis qu'un con qui réfléchit pas. Et non, c'était pas la première. "

Sarcasme. Parce que ce sarcasme a toujours été mon meilleur ami pour me protéger, pour m'éviter de souffrir, pour faire souffrir les autres. Je lui balance ces derniers mots droit dans les yeux, des mots durs, certes, mais des mots qu'elle a cherché. Ca t'avance à quoi de savoir que c'était pas la première, hein  ? Je suis encore plus un connard à tes yeux ? Tant mieux. Vraiment. Tant mieux. Je détourne le regard, et me détourne d'ailleurs moi même pour partir à la recherche du reste de mes fringues. La serviette quitte ma taille, vite remplacée par un caleçon et un jean. Serviette qui me sert à rapidement sécher mes cheveux ébouriffés. Ouais, j'me barre. J'ai rien à foutre ici. J'ai fait une erreur. J'aurai pas du rester. J'aurai du faire comme si rien ne s'était passé. Elle se serait réveillée seule et aurait cru à un rêve. Et on aurait été tranquille. J'aurai pas du me dévoiler. Je ne l'avais jamais fait jusqu'à présent avec elle et ça n'était pas pour rien en fait. J'avais raison. Ne jamais s'ouvrir à Mackenzie Clarkson, quand on est Jaden Howard, c'est la meilleure des solutions.

" J'aurai du te laisser dans ta merde hier soir et rentrer avec n'importe quel inconnu. Ca aurait surement été mieux qu'avec moi. "

Je lâche ces mots avec nonchalance alors que je finis de m'habiller, et pars à la recherche de ma veste dans son bordel ambulant, en faisant comme si elle n'était pas là. Je lui passe devant, je lui tourne autour, de la laisser assise sur son lit sans lui adresser un regard. Salope. J'te hais. Tu m'as fait m'ouvrir, tu m'as fait dire des choses que je n'avais jamais dit et j'espère que tu en as bien profité parce que ça n'est pas près de recommencer. J'espère que tu t'es bien fait plaisir à me remballer, parce que je ne te laisserai pas cette chance d'aussitôt...


HANSKA.


"nobody else above you"
i hate you i love you, i hate that i love you. don't want to, but i can't put nobody else above you. i hate you i love you, i hate that i want you. you want her, you need her. and i'll never be her...♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Re: petite erreur, lourdes conséquences. (mackden),

Revenir en haut Aller en bas
petite erreur, lourdes conséquences. (mackden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Petite erreur d'image.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE COLUMBIA ::  :: ✰ BROOKLYN :: ✰ CONEY ISLAND :: ✰ MANHATTAN BEACH-
Sauter vers: